Fictions

« Le metteur en scène polonais » d’Antoine Mouton, un conte cruel

« Le metteur en scène polonais » d’Antoine Mouton, un conte cruel

30 juillet 2015 | PAR Yaël Hirsch

Premier roman très prometteur, Le metteur en scène polonais d’Antoine Mouton (par ailleurs poète et nouvelliste) met en scène la préparation d’une pièce de théâtre dans un théâtre parisien. Attention, metteur en scène au bord de la crise de nerfs…

[rating=3]

Dans un théâtre parisien réputé, tandis que sa femme est enfermée à l’hôtel à lire des livres, un metteur en scène polonais essaie de faire son travail. Mais la pièce choisie le rend littéralement fou. Texte autrichien, traduit en français par un fantasque hongrois, l’objet ne cesse de se transformer… Au grand dam du directeur du théatre qui voudrait ne pas perdre d’argent…

Conte cruel d’inspiration kafkaïenne, Le metteur en scène polonais tourbillonne dans un climat légèrement suranné d’inquiétante étrangeté. A la fois portrait ironique d’artistes au bord de l’explosion et classique du genre fantastique, il retiendra certainement l’attention en cette rentrée littéraire 2015.

Antoine Mouton, Le metteur en scène polonais, Christian Bourgois, 120 p., 12 euros. 

visuel : couverture du livre

« Notre désir est sans remède », Mathieu Larnaudie transperce la folie de la société du spectacle
« Funny Girl », Nick Hornby aux origines sucrées du feuilleton télévisé
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *