Fictions
Barbara Abel: Les fêlures

Barbara Abel: Les fêlures

12 mai 2022 | PAR Jean-Marie Chamouard

Barbara Abel est une écrivaine belge de 52 ans , vivant à Bruxelles. Son œuvre est riche de 14 romans, en particulier des romans policiers. Dans «Les fêlures» elle décrit le destin tragique de Martin et de Roxane , tous deux victimes de violences psychologiques familiales.

Un drame en apparence incompréhensible

«Au moment où Roxane ouvre les yeux, elle comprend que les choses ne se sont pas passées comme prévu».Roxane et Martin ont tenté de se suicider. Elle est vivante mais son compagnon est mort. Pourquoi ont ils fait cela? Cette question taraude Garance, la sœur de Roxane et les proches du couple. Pourquoi vouloir mourir, alors qu’ils étaient très amoureux. A l’hôpital, Roxane est emmurée dans sa douleur, sa détresse est compacte, elle est méconnaissable. Le lecteur découvre peu à peu leur enfance. La famille de Martin est riche, influente mais rigide, peu affectueuse. Celle de Roxane est chaotique avec un père absent et une mère alcoolique et maltraitante. Très vite Roxane est accusée d’homicide volontaire par Odile, l’impitoyable mère de Martin. Une enquête policière débute. Roxane sort de son mutisme et dévoile les déchirements du couple restés complètement masqués sous les apparences du bonheur. La vie de Martin et de Roxane, avant le drame, apparaît peu à peu . Deux êtres ayant souffert d’une mère toxique, deux êtres ayant dû renoncer à leur passion, la danse pour Roxane, l’écriture pour Martin. Le poids de l’emprise maternelle, les responsabilités familiales et professionnelles apparaissent écrasantes, insupportables à Martin. Surtout Roxane reste hantée par ses vieux démons…

La destruction d’un couple

La lecture du livre de Barbara Abel est captivante. Le lecteur au début est face à un mur d’incompréhension. L’auteure insinue tout au long du roman un doute quant à l’innocence et aux motivations de Roxane, maintenant le suspense. Ce doute tourmente Garance et compromet l’alliance jusque là, indéfectible entre les deux sœurs. Le style est dynamique, efficace, soulignant l’intensité dramatique de la situation, la violence des émotions. L’enquête révèle la complexité des personnages, leurs failles, leur part d’ombre. Il existe une dimension quasi psychiatrique avec un éclairage intéressant sur la dépression, les comportements suicidaires, les pulsions destructrices voire les confins de la psychose. Roxane et Martin apparaissent comme des héros de tragédie, broyés dès l’enfance par leur destin , incapables d’y faire face. Le personnage de Roxane domine le récit: elle est à la fois enfant martyre, ange et démon. Une jeune femme émouvante et inquiétante, le personnage romanesque impressionnant d’un roman à forte intensité dramatique.

Barbara Abel, Les Fêlures, Plon, 422 pages, 20 Euros, sortie le 31 Mars 2022

visuel : couverture du livre

Elektra, de retour sur la scène de l’Opéra Bastille
« Léonce et Léna » au Théâtre Montansier de Versailles : une rêverie au plus près de Büchner
Jean-Marie Chamouard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture