Essais
« Une question de mort et de vie », par Irvin et Marilyn Yalom

« Une question de mort et de vie », par Irvin et Marilyn Yalom

29 septembre 2021 | PAR Yaël Hirsch

Le psychanalyste et auteur de Et Nietzsche a pleuré et La méthode Schopenhauer, Irvin Yalom, a co-écrit son premier livre avec sa femme Marilyn, après 72 ans d’amour, alors que celle-ci savait qu’elle allait prochainement mourir d’un cancer incurable. Un témoignage viscéral, qui touche à l’essentiel.

Un couple inséparable…

Ils se sont rencontrés à 15 ans, ont eu quatre enfants ensemble, vivent à Palo-Alto où il continue de consulter et elle poursuit son travail d’écriture et ils arrivent à l’âge de 87 ans quand le pire intervient : lui a des problèmes de pouls et doit réguler par une machine son cœur et elle est touchée par un myélome multiple. Le cœur mécanique d’Irvin est réglé en 24h à l’hôpital, mais les sessions de chimiothérapie de Marilyn l’épuisent et le cancer s’étend. Une dernière chance existe, par injection… Mais Marilyn y va avec d’autant plus de courage qu’elle se renseigne – pour le cas où ce traitement de la dernière chance ne fonctionnerait pas – sur les soins palliatifs et la fin de vie assistée, commune, légale et acceptée aux Etats-Unis… 

…témoigne de son ultime combat

Ce couple inséparable se prépare à l’inimaginable : leur séparation par une mort annoncée. Et pour la première fois, eux qui se sont rencontrés autour des livres puis encouragés, relus et aidés chacun dans leur œuvre : elle comme historienne du féminisme, lui comme romancier et psychanalyste, décident d’écrire un livre ensemble. Une question de mort et de vie laisse entendre une voix, puis l’autre, avec à la fois beaucoup de franchise et de pudeur. 

L’écriture en fin de vie

Très entouré par ses enfants dans cette ultime et terrible épreuve, le couple semble s’unir plus que jamais autour de ce dernier grand projet commun : écrire sur la séparation qui les attend, ensemble. Ecrire aussi sur leur souffrance. Alors que Marilyn meurt à la fin de l’année 2019, juste avant la crise sanitaire, Irvin poursuit encore quelques pages leur œuvre commune pour décrire son deuil, son impuissance à s’accompagner lui-même en tant que psy, mais aussi les quelques actes simples qui le maintiennent dans le rythme de la vie. Quand il clôt le livre, il parle encore régulièrement sur son portable ou par texte à sa femme… 

Une question de mort ou de vie est un témoignage brut, terrible et courageux. A lire, le cœur bien accroché, car cela secoue énormément. 

Irvin et Marilyn Yalom , Une question de mort et de vie,  trad. Philippe Blanchard, Albin Michel,  317 p., 21,90 euros, Sortie le 1ier octobre 2021.

visuel : Couverture du livre 

 

« Devenir mère » : Rachel Cusk raconte la mue douloureuse de la femme
« Ma Maison de Campagne », Cordélia de Castellane nous ouvre les portes d’un art de vivre intemporel
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture