Beaux-Livres
« Ma Maison de Campagne », Cordélia de Castellane nous ouvre les portes d’un art de vivre intemporel

« Ma Maison de Campagne », Cordélia de Castellane nous ouvre les portes d’un art de vivre intemporel

29 septembre 2021 | PAR Yaël Hirsch

Cordélia de Castellane, directrice artistique à la fois de Dior Maison et Dior enfant, mais aussi à l’origine de nombreux décor dont ceux, rénovés, du restaurant Lapérouse, nous ouvre à travers un beau livre publié chez Rizzoli les portes d’une demeure qu’elle cultive à la fois comme un atelier et un jardin secret, non loin de Paris. Une histoire de famille, de saisons et de couleurs, exquises… 

Une histoire de famille 

Tout commence par un bel album photo, comme on aime les avoir dans son bureau ou son salon. Fille de Henri de Castellane et d’Atalanta Politis, prélude à la visite de sa maison de campagne, Cordélia nous raconte l’histoire familiale : le grand-père résistant grec et ambassadeur, père élégant noble d’origine espagnole et aussi une lignée de femmes fortes, dont sa maman, elle-même décoratrice et très proche amie de Gilles Dufour qui a su donner le goût de la mode et la création à la jeune fille. Avec un parcours atypique, quatre enfants et un talent fou, Cordélia de Castellane se présente comme heureuse d’avoir su sortir des sentiers battus…

Le rythme des saisons 

Et c’est probablement en traçant son propre chemin en accord avec son histoire familiale que la créatrice est devenue une voix incontournable de l’élégance à la française. En nous ouvrant les portes de sa maison de campagne que nous avons pu voir sur son compte instagram et en nous la présentant, souriante hôtesse du printemps à l’hiver, elle nous propose avec générosité de partager certaines recettes – au sens propre, il y a des recettes de famille, et au sens figuré. A travers les herbes folles ou les blancheurs neigeuses du jardin, l’on aperçoit ses enfants, on la voit, en bottes en caoutchouc, travailler (surtout à l’automne) ses plantations. Les tentures des salons, les tables dressées de vaisselle fleurie sont autant d’invitations au voyage dans une intimité charmante et radieuse. A la fin du livre, nous prenons congé de l’auteure à regret et gardons plein d’images et de couleurs douces pour peupler notre automne à nous, à la ville, comme à la campagne. 

Cordélia de Castellane, Ma maison de Campagne, photos : Mathieu Salvain, Rizzoli/Flammarion, 240 p., Sortie le 15/09/2021. 

visuel : couverture du livre

 

 

« Une question de mort et de vie », par Irvin et Marilyn Yalom
« Tomorrow’s Parties » de Forced Entertainment, le pire a de l’avenir au Festival d’Automne
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture