Essais
« The Rise Of David Bowie » 1972-1973 Mick Rock

« The Rise Of David Bowie » 1972-1973 Mick Rock

14 octobre 2016 | PAR Jean-Christophe Mary

 

 

Alors que Warner sort ces jours ci  ‘Who Can I Be Now? (1974 – 1976), le deuxième volume de la série de coffrets retraçant la carrière de David Bowie ainsi que « Legacy » une anthologie de ses meilleurs singles, le photographe Mick Rock revient sut les années 1972-1973 qui marquèrentl‘ascension fulgurante de « Ziggy ».  

Le photographe Mick Rock nous raconte l’ascension de David Bowie à travers ses archives personnelles au travers de magnifiques clichés pris entre 1972 et 1973 à la sortie de l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. Photo après photo, on pénètre dans l‘univers glam du chanteur qui aura définitivement marqué l’histoire de la musique pop mondiale. Dans ce superbe ouvrage à grand format, on trouve des portraits couleurs splendidement éclairées, sorte de véritables odes à l’icône de la pop britannique. On y découvre Ziggy Stardust, alter ego de Bowie, vêtu de strass et de paillettes, les yeux cernés de mascara, personnage étrange à la sexualité ambiguë, qui bouscule toutes les frontières entre homme et femme, hétéros et gays, faits et fiction, pour créer l’un des plus étonnants et plus étincelants phénomènes musicaux des années 1970. L’album et la tournée Ziggy propulsent Bowie du statut de gentil musicien londonien à celui d’une des plus grandes stars mondiales. Photos de scènes et de backstages, photos prises chez lui dans l’intimité, toutes ces iconographies sont ici superbement présentées. Cet ouvrage apporte un nouvel éclairage sur le processus créatif de l’artiste. Techniques de studio, instruments, innovations musicales, tout est passé au crible pour apprécier son extraordinaire démarche artistique. Un angle original pour admirer Ziggy  comme vous ne l’aviez jamais encore vus.

 

Jean-Christophe Mary

 

Edition : Taschen

 

Nb de pages : 300

Bob Dylan, premier musicien prix Nobel de littérature
A la découverte de la peinture d’Arnold Schönberg au MAHJ
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *