Essais

« Sur la religion », le plaidoyer instructif de Rémi Brague

« Sur la religion », le plaidoyer instructif de Rémi Brague

02 février 2018 | PAR Yaël Hirsch

Le spécialiste du Moyen-Age propose chez Flammarion une réflexion Sur la religion en 250 pages, où il définit de concept, en aborde une grande variété et se repose sur ses vastes connaissances des monothéismes et de la science politique pour démontrer que les religions ne sont pas intrinsèquement liées à la violence.

[rating=3]

Rémi Brague, professeur de Philosophie et membre de l’Institut nous avait éclairés avec Au Moyen-Age et Sur le propre de l’homme. Sur la Religion permet de faire le point sur un concept souvent évoqué, presque toujours critiqué et qui touche à la fois à l’intime de la croyance et à l’architecture du vivre ensemble. Après avoir défini le concept, y compris par un travail sur l’étymologie qui nous plonge à Rome, Brague définit également notre sécularisation et montre qu’à part Kant, peu nombreux sont les philosophes qui ont voulu contenir la religion dans les limites de la simple raison (p. 31). D’une part la religion ne nie pas la raison : être capable de raconter l’histoire d’un Dieu et de mettre en avant des interlocuteurs qui négocient avec ce Dieu, le prouve bien. D’autre part, la religion est intimement liée avec la loi (même si le Christianisme a cette longueur d’avance sur le Judaïsme et l’Islam de ne pas prétendre présider au droit, p. 41). Enfin, la vraie question n’est pas celle de savoir combien de Dieu une religion avance, mais celle de l’exclusivité. Mais même là, ce que l’on appelle les trois monothéismes, Brague rapproche le Christianisme et le Judaïsme car ils ont un livre en commun qui raconte l’Histoire d’un même Dieu. Enfin, en explicitant un triangle imposant entre Droit Naturel, Positivisme Juridique et Loi de Dieu, Brague avance l’hypothèse qu’une certaine conception de la justice et de la liberté dépend bien de la religion, ce qui va contre les idées reçues qui lient nécessairement la religion à la violence.

Plaidoyer savant pour plus de tolérance et un regard plus doux et historiquement éclairé sur la religion, ce nouvel essai de Rémi Brague est concis et cohérent. Ceux qui ont dévoré les précédents opus du philosophe n’apprendront rien de nouveau mais les premières pages front le bonheur de tous les étudiant et lycéens en quête de définition.

Rémi Brague, Sur la religion, Flammarion, 256 p., 19 euros. Sortie le 17 janvier 2018.
Visuel : couverture du livre

Une création de Faust mystique au Grand Théâtre de Genève
Le Stand-Up d’Aude Lachaise au Festival Faits d’Hiver
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *