Essais

« Dictionnaire de l’Italie Fasciste », par Philippe Foro

« Dictionnaire de l’Italie Fasciste », par Philippe Foro

26 mars 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Philippe FORO maître de conférences à l’université de Toulouse le Mirail, chargé de cours à l’institut catholique de Toulouse publie un dictionnaire de l’Italie fasciste.

philippe foroLA MARCHE SUR ROME
En octobre 1922, la marche sur Rome permettait à Mussolini et au parti national fasciste d’accéder au pouvoir.
Pendant deux décennies le ventennio fasciste, le régime n’a cessé de combiner affirmations idéologiques et opportunisme pour aboutir progressivement à l’instauration d’une dictature, un système à l’ambition totalitaire dont la politique de puissance aboutira à l’engagement dans le second conflit mondial.
Hostile à l’anschluss avant de s’y rallier, peu enclin à l’antisémitisme avant d’adopter des mesures de discriminations préparant la déportation et l’extermination conduites par le III ème Reich à partir de 1943, le fascisme n’a cessé d’évoluer tout en bénéficiant d’un réel soutien populaire.

De A comme académie d’Italie à Z comme zone d’occupation.
Ce dictionnaire de A à Z comme Calcio rappelle que la fédération italienne de foot ou calcio est créé en 1909 en référence au jeu de Calcio pratiqué à Florence.
Ou
-Mafia, Mussolini a combattu la mafia, il semble (c’est une légende) que Mussolini ait été irrité par la proposition d’un chef mafieux de lui fournir une protection lors d’un séjour en Sicile.
Ou
-Romanité, c’est l’époque de l’apogée de la romanité, le régime fasciste se réfère à la Rome antique.
C’est une relation quasi mystique, le salut, les mots duce, licteur, centurie, cohorte.
Embrasse les aspects économiques, sociaux, et culturels du régime politique qui a façonné l’Italie de 1922 à la fin de la seconde guerre mondiale.

Un ouvrage didactique, passionnant, qui présente sous ses nombreux aspects le régime de Mussolini, à mettre dans de nombreuses mains.
Accès facile.

Philippe FORO, Dictionnaire de l’Italie fasciste, éditions vendémiaire, février 2014, 381 pages, 28 euros.

visuel : couverture du livre

« Les archives du rêve »: Werner Spies choisit 155 dessins des collections du Musée d’Orsay pour l’Orangerie des Tuileries
La recette de Claude : Batavia au yaourt
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *