Essais
« Chroniques en Thalys », d’Alex Vizorek

« Chroniques en Thalys », d’Alex Vizorek

09 juillet 2015 | PAR Jean-Christophe Mary

L’humoriste Alex Vizorek (lire notre portrait) anime des chroniques le jour et se produit sur scène la nuit, le tout entre Bruxelles et Paris. Ce livre rassemble le meilleur de ses chroniques écrites pendant la matinale de France Inter entre 2013 et 2015 ainsi que ses articles pour le quotidien belge « Le Soir » dans lesquelles il se frotte à des personnalités culturelles, politiques ou scientifiques.

[rating=3]

vizorek thalysL’exercice de chroniqueur est souvent périlleux, mais globalement l’humoriste de talent s’en sort ici parfaitement. Classés par thématiques sous la forme de chapitres courts (culture, show biz, politique, société , sciences), ces portraits amusants portent un regard décalé sur l’actualité et épinglent avec acuité et tendresse nos petits travers. De Brigitte Bardot à Patrick Bruel, de Coluche à Nicolas Bedos, de Marttin Hisrsh à Pierre Gattaz, tout le monde en prend pour son grade sur un ton et un style piquant, bien rythmé et sans temps mort. On voit Alex Alex Vizorek s’essayer à l’analyse littéraire de l’œuvre de Clara Morgane, le fameux Calendrier 2014, tenter un rapprochement entre deux grands philosophes néerlandais, Spinoza et Dave, donner quelques conseils marketing à Alain Finkielkraut ou encore comparer les qualités respectives de la tour Eiffel et du Manneken-Pis. Le ton est direct. A propos d’Anne Lauvergeon : « Anne Lauvergeon je suis avez été élue huitième femme la plus influente du monde en 2006. Vous êtes une sorte de Margaret Tatcher déguisée en Chantal Goya ». Sting : » Vous avez chanté avec I Muvrini. C’est magnifique qu’un anglais travaille avec des Corses pour faire autre chose que du grand banditisme. Mais aussi des petites piques cinglantes comme le passage sur BB: « Brigitte Bardot n’a rien contre les comportements agressifs, on le savait, elle a voté Marine Lepen en 2012. Et si elle cautionne tous les chiens qui défigurent les gens tu m’étonnes qu’elle ne reconnaisse plus personne en Harley Davidson ». Le tout est illustré par des croquis de Pierre Kroll et Nicolas Vadot, deux des célèbres caricaturistes du plat pays. Alex Virozek, possède une plume légère qui il ton décalé, sans ego et sans tabou. Un bel ouvrage pour passer excellent moment chez soi, accompagner un voyage en train et totalement idéal à feuilleter dans les transports en commun.

Alex Vizorek, Chroniques en Thalys, Kéros, 316 p. 7 mai 2015.
visuel : couverture du livre

[Live report] Travis Scott enflamme le Cabaret Sauvage
Les vernissages de la semaine du 9 juillet
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *