Essais
Christian Gerondeau : La poule aux œufs d’or, La renaissance de Polytytechnique

Christian Gerondeau : La poule aux œufs d’or, La renaissance de Polytytechnique

06 octobre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Ancien président de l’Association des anciens élèves et polytechniciens diplômés de l’X, appartenant à une lignée familiale unique de six générations de, Christian Gerondeau fait part de son sentiment sur la prestigieuse école dans un récent ouvrage paru aux éditions du Toucan.

[rating=3]

poule polytechnqiueLA CREATION EN 1794

L’école polytechnique a été créée en1794, i.e. au cœur de la révolution, en l’an III de la République. Elle représente pour Napoléon une « poule aux œufs d’or », alors que la France était envahie et que l’on voulait envoyer ses élèves se battre sur le front. Il aurait refusé de les envoyer défendre la France occupée en affirmant ne pas en être « réduit à tuer ma poule aux œufs d’or ».

Cette école n’aura mérité son nom « polytechnique » qu’en 1794, l’année où elle fut appelée « école centrale des travaux publics » avant de devenir contre la volonté de son fondateur Gaspard Monge une institution essentiellement scientifique et mathématique.

LA LOI DU 12 MARS 2012
Christian Gerondeau est à l’origine de la loi du 12 mars 2012 qui dote l’école polytechnique d’une gouvernance moderne. En effet, il y a maintenant un président civil, assisté d’un directeur des études. Désormais, le général qui commande l’école n’a plus qu’un rôle d’adjoint.

LA REFONTE DE L’ENSEIGNEMENT
Il y a toujours eu une sorte de concurrence entre la composante scientifique et le décideur public. Selon l’auteur, il convient aujourd’hui de former des managers. L’X subirait la concurrence de l’ENA et d’HEC, lesquels récupèrent les postes de pouvoir au détriment des polytechniciens. Les médailles et les prix Nobel vont le plus souvent à Normale sup’. Ce qui expliquerait pourquoi l’X est mal classée dans le palmarès de Shanghai.

LE MODELE SCIENCES PO
L’auteur recommande de créer un « master in public policy » et s’inspirer de l’Essec et de Sciences po. Il conviendrait de faire moins de mathématiques à l’X. Selon lui, il y aurait une surdose dans ce domaine.

Ce livre a le mérite de faire mieux connaître cette prestigieuse école qu’est l’X. Il va de soi qu’il faut moderniser le contenu des cours et leur forme. Néanmoins, on retrouve toujours la même querelle : mathématiciens ou littéraires ? Si l’on abandonne la primauté des mathématiques à Polytechnique, l’autre écueil consisterait probablement en une concurrence directe avec l’ENA et Normale sup’…

Christian Gerondeau, La poule aux œufs d’or. La renaissance de Polytytechnique, éditions du Toucan, août 2013, 352 p., 22 euros.

Jacqueline Christien et Yohann Le Tallec, Leonidas. Histoire et mémoire d’un sacrifice
Zita la fille de l’espace de Ben Hatke
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *