Essais
Alain Frachon décrit «Un autre monde» et craint le retour de «l’ère des dictateurs»

Alain Frachon décrit «Un autre monde» et craint le retour de «l’ère des dictateurs»

19 juillet 2022 | PAR Jean-Marie Chamouard

Alain Frachon est journaliste au Monde, il en a été le directeur éditorial. Auparavant il était correspondant à Jérusalem puis à Washington. Il écrit depuis dix ans une chronique hebdomadaire consacrée à la géopolitique. Le choix des chroniques publiées dans «Un autre monde» offre au lecteur un éclairage lucide sur l’état du monde contemporain et sur sa complexité.

2014-2022: une histoire tourmentée

La grande peur de la Chine: le recueil débute par un long article consacré à la Chine. Nous n’avons pas vu venir son extraordinaire développement, grâce à l’effort admirable du peuple chinois. Une Chine qui maintenant se projette à l’extérieur, défiant un ordre mondial occidental présent depuis cinq siècles. L’auteur scrute les intentions et pointe les faiblesses d’une Chine moins homogène qu’il n’y parait. Les chroniques (une dizaine par an) débutent en 2014 et se prolongent jusqu’en 2022. Le lecteur revit comme en direct l’annexion de la Crimée, la crise syrienne, la présidence Obama puis le Brexit et l’élection de Donald Trump. Plusieurs fils directeurs émergent de ces textes et d’abord les forces et les faiblesses du monde occidental. L’auteur analyse la montée des inégalités, le repli de l’hyper-puissance américaine, la remise en question dans le monde du modèle de la démocratie libérale. De nombreux articles sont consacrés à la confrontation économique et stratégique entre les USA et la Chine. Il porte un jugement nuancé sur la présidence Obama admirant son intelligence, son élégance, soulignant aussi sa prudence. Il explique par les fractures des sociétés occidentales le Brexit et l’élection de Donald Trump en novembre 2016. Une élection qui l’inquiète: «un vent mauvais souffle sur l’Amérique».Il fustige Donald Trump pour ses mensonges, son cynisme, son attrait pour les régimes autoritaires même s’il n’a pas commis l’irréparable ( il n’a pas déclenché de guerre). Le Moyen Orient, qu’Alain Frachon connaît très bien, tient une grande place dans ses chroniques: ce Moyen Orient où «tout est tragique, toujours, mais où rien est simple». Arrive ensuite l’année 2020 et la pandémie, entraînant un retour en force de l’état providence et un saut fédéral de l’Europe. L’épidémie a révélé l’incompétence de Donald Trump et favorisé sa défaite électorale. Mais l’Amérique est plus divisée que jamais . Les dernières chroniques, début 2022 décrivent l’impossibilité de négocier avec Poutine et la montée vers la guerre en Ukraine

Une sourde inquiétude et un plaidoyer pour la démocratie

Ce recueil de chroniques permet au lecteur de revivre l’actualité des années précédentes. Les textes sont courts, clairs, limpides, les arguments nuancés. «En diplomatie le pronostic procède du diagnostic»: cet ouvrage révèle les grandes lignes directrices de la géopolitique contemporaine. C’est donc un outil très utile de compréhension du monde actuel. La finesse de l’analyse est remarquable par exemples sur la situation intérieure aux USA, sur le Moyen Orient, sur la République Islamique d’Iran.L’inquiétude de l’auteur perce au fil des textes. Le 21ème siècle débute «comme si nous n’avions rien appris du précédent». C’est la revanche de l’histoire, le retour de la guerre et des passions politiques: ainsi nous n’aurions pas dû être tellement surpris le 24 Février dernier par l’invasion de l’Ukraine. Il cite Stephan Zweig pour s’interroger «sur la fragilité des choses et sur l’inconscience de la fragilité des choses lors des temps heureux». Il parle aussi de notre rapport à la vérité qui est faussé par les mensonges des leaders populistes car «se départir des faits c’est abandonner la liberté et fragiliser l’édifice social». Ainsi l’exigence de vérité de la population biélorusse devient un message universel.
Dans ce recueil d’articles, Alain Frachon nous délivre aussi son message politique. L’Europe est son espoir, l’Europe, où la démocratie résiste, est une irremplaçable plus-value dans le monde contemporain. Mais il faut conserver un désir d’Europe et œuvrer pour que l’Europe devienne vraiment un acteur global. Citant Georges Orwell, il plaide pour la liberté d’esprit condition indispensable au maintien d’une société démocratique. D’où l’intérêt de ce livre: permettre d’éclairer la réflexion des citoyens sur le monde contemporain.

Alain Frachon, Un autre monde: l’ère des dictateurs, éditions Perrin, 380 pages, 21 euros, sortie le 19 mai 2022
visuel : couverture du livre

Benjamin Bernheim : « je porte fièrement les couleurs du répertoire français, et du répertoire italien en français »
La galeriste, collectionneuse et mécène lausannoise Alice Pauli est décédée dans la nuit de jeudi à vendredi
Jean-Marie Chamouard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture