Beaux-Livres

California Crazy : Jim Heimann célèbre les constructions excentriques des bords de route de Californie

California Crazy : Jim Heimann célèbre les constructions excentriques des bords de route de Californie

10 novembre 2018 | PAR Jean-Christophe Mary

Dans ce bel ouvrage, Jim Heimann nous entraîne à la découverte de bâtisses style architectural hors norme qui bordent les routes de Californie.

À travers ces magnifiques clichés datant de 1910 à nos jours, le graphiste et d’illustrateur Jim Heimann revient sur les mythes et les rêves de l’Amérique. Photo après photo, tout est décrypté, analysé et expliqué pour nous permettre de mieux comprendre comment l’arrivée automobile au début du 20ème a donné aux américains l’envie de voyager. La voiture a fait naître une nouvelle vague d’entrepreneurs ingénieux qui surent tirer parti de ce nouveau mode de transport. Dès les années 1920 apparurent de surprenants bâtiments conçus pour attirer les routiers de passage à la recherche d’en-cas, de provisions, de souvenirs ou d’un repas sur le pouce. Considéré comme « monstrueuses », ces constructions des bas-côtés furent rejetées en bloc par l’establishment architectural de l’époque.

La plupart de ces bâtiments fantaisistes aujourd’hui disparu tels le moulin Van De Kamps, le piano rouge au 2251 Venice boulevard Los Angeles, le beignet du Donut Drive au 805 West Manchester Boulevard Inglewood, le paquebot de la Mooro Bay transformé en fish market évoquent la période glorieuse de l’histoire la Californie au début des années trente, lorsque l’industrie du cinéma était en plein essor. Ces bâtisses fantaisistes aux dimensions parfois très impressionnantes avaient été conçues pour attirer les stars hollywoodiennes qui y habitaient ou travaillaient à proximité. Elles ne cessèrent de se multiplier, notamment dans le Sud des États-Unis et de la Californie, dès lors que les propriétaires tolérèrent ces élans créatifs prenant la forme d’édifices géants totalement excentriques, déclinant chouettes, figurines, cochons, vaisseaux, cafetières et fruits divers. Sans aucune portée symbolique, ils furent balayés par l’Histoire jusqu’à il y a environ 40 ans, quand ces bizarreries architecturales de la Californie regagnèrent leurs lettres de noblesse. Ces constructions excentriques, novatrices et abracadabrantes des bords de route de Californie sont désormais célébrées dans cette très belle anthologie.

Jim Heimann, California Crazy, American Pop Architecture, Taschen, 324 pages
visuel : couverture du livre

Spirito, l’album de Marina Rebeka glorifie les femmes fortes
Rendez Vous, brise des nuques à La Machine du Moulin Rouge
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *