Rendez Vous, brise des nuques à La Machine du Moulin Rouge

10 novembre 2018 Par
Clara Bismuth
| 0 commentaires

Warm Up, Crave, Prurient et Poisont Point, vendredi soir à La Machine du Moulin Rouge résonnent les rythmiques électro, les boom boom et synthés 80’s, le tout sur une dance synchronisée avec un jeu de lumières euphorisantes. Mais voilà que minuit sonne et Cendrillon perd encore son soulier de vair. Changement de cadre radical et place au post punk déroutant des frenchies de Rendez Vous.

Un par un, les cinq membres de ce nouveau phénomène parisien apparaissent sur scène : Francis Mallari, Elliot Berthault, Maxime Gendre, Simon Dubourg et Guillaume Rottier. Dès les premières secondes ils balayent la scène de petits déhanchés et entraînent la foule dans une battle de headbanging façon Ramones et leur mythique Suzy is a Headbanger. Il faut dire que ces petits jeunes savent quoi faire de leurs grattes. Un rock saturé assurément élégant qui s’implante dans les méninges et déboussole tous les sens, des influences d’un punk british des seventies et une dose de lost control, ça en jette sur une bonne heure. Bon attention, Rendez Vous n’est pas non plus une révolution, ni la grande découverte de l’année. Mais pour ce premier album Superior State, l’on peut dire que ces gars là ne donnent pas dans la copie fade d’un déjà vu.
Les pintes encore pleines volent au dessus d’un pogo bien révisé et les Rendez Vous enchaînent les pistes de ce premier opus. Superior State, Double Zéro et Paralyzed tous y passent et le rappel est évident.

Mais ce qu’il faut surtout reconnaître à ces petits génies de la new-wave, c’est leur envie de scène, des guitares un peu sales et des sons explosifs. A croire que Rendez Vous se serait un peu trop amusé à mâchouiller des câbles électriques en studio et y serait devenu addict. En tout cas, voilà une affaire à suivre.

Lien d’écoute, ici.

visuel : couverture de l’album