Classique

Schubert par Zacharias à  la Seine Musicale (09-11-2018)

Schubert par Zacharias à la Seine Musicale (09-11-2018)

10 novembre 2018 | PAR Jean-Marie Chamouard

Le concert du 9 novembre 2018, consacré à Schubert, a été un pur moment de bonheur musical et une belle rencontre franco allemande. Christian Zacharias pianiste et chef d’orchestre allemand interprète la sonate en la mineur. Le quintette « La Truite » est joué par les solistes de l’Insula Orchestra et par Christian Zacharias au piano.

Christian Zacharias est né en Inde à Jamshedpur le 27 Avril 1950. D’origine allemande il mène une carrière internationale de pianiste et de chef d’orchestre. Spécialiste entre autres, de Schubert, il se veut aussi être « un penseur musical ». Il interprète de manière grave et magistrale la sonate en la mineure, œuvre tardive de Schubert écrite en 1926. Il s’agit d’une sonate originale, qui réalise un poème lyrique et mélancolique. Le premier mouvement débute par une longue phrase à l’unisson des deux mains introduisant une marche, montante, conquérante et rythmée. C’est une marche vers un destin, volontiers tragique, la gravité des accords évoque la proximité de la mort. L’andante est aussi de construction originale : Schubert reprend un lied populaire et le développe en cinq variations. Le scherzo est vigoureux, ample, le rythme devient parfois endiablé mais survient alors de moments de calme et de sérénité. Le rondo final est animé, léger et nécessite toute la virtuosité du soliste.

Le quintette « La truite » a été composé par Schubert en 1819 mais ne sera publié qu’après sa mort. C’est un moment heureux dans la vie du musicien qui passe un été dans la campagne autrichienne entouré d’amis bienveillants. Cette œuvre exprime la joie. Elle reprend, d’où son nom, dans son quatrième mouvement l’air du lied « La Truite » qui était déjà célèbre à l’époque. Ce quintette comprend un violon, un alto, un violoncelle, une contrebasse et le piano. Il est interprété avec élégance par l’orchestre de chambre de la Seine Musicale Insula Orchestra et la partition de piano est jouée par Christian Zacharias. Insula Orchestra utilise des instruments d’époque. Le premier mouvement Allégro Vivace donne la part belle au violoncelle et le piano accompagne les cordes par des arpèges qui donnent une grande fluidité à la musique. L’Andante est très mélodieux et incite à une douce rêverie à peine mélancolique. Le scherzo rythmé et entraînant évoque une fête villageoise alors que l’andantino reprend le fameux air du lied « Die Forelle » transposé en majeur. Ce thème est transformé amplifié et répété pendant ce quatrième mouvement, confirmant la grande beauté de cette mélodie. Le Finale Allegro Giusto termine le quintette dans la légèreté, la joie et la vivacité.

Ce très beau concert de piano et de musique de chambre laisse au spectateur une sensation de joie et de ravissement.
visuel : affiche / Insula Orchestra

Rendez Vous, brise des nuques à La Machine du Moulin Rouge
Arras Film Festival : Assayas et Jaoui en avant-première, et une superbe Compétition
Jean-Marie Chamouard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *