BD
« La face crashée de Marine Le Pen » par Richard Malka, Saïd Mahrane et Riss

« La face crashée de Marine Le Pen » par Richard Malka, Saïd Mahrane et Riss

09 octobre 2016 | PAR Yaël Hirsch

Après La farce Karchée de Nicolas Sarkozy en 2006, l’avocat Richard Malka, le rédacteur en chef du Point Saïd Mahrane et le dessinateur Riss se lancent dans une BD qui dépeint la vie de Marine Le Pen. C’est drôle, on apprend beaucoup de choses, mais il n’est pas sûr que le facteur sympathie que leur personnage suscite ait été voulu par les auteurs…

[rating=3]

Comme pour la BD sur Sarkozy, l’idée des trois auteurs de La face crashée de Marine Le Pen était donc de faire des sérieuses recherche sur la vie privée et sur la trajectoire de la Président du FN et de le mettre en images. Riche, drôle, le résultat nous en apprend beaucoup sur le climat bon vivant qui existait chez le Le Pen, sur la vie étudiante de sorties et le goût pour la culture pop » et télé de Marine. Le relation au père est assez intelligemment mis en scène et l’on arrive mieux à situer et sa stratégie d’institutionnalisation du parti avec l’abandon de l’antisémitisme et de l’homophobie, ainsi que la volonté de jouer le jeu des médias. On voit aussi également bien mieux quelles sont les factions au sein du FN et qui sont les lieutenants autour de Marine et même quel est leur rôle.

Seul gros bémol à cette Bande-Dessinée aussi politique qu’intelligente : Marine Le Pen y est éminemment sympathique à lutter contre les extrémistes catholiques du parti, à faire la bringue et à rembarrer son père quand il se répand en injures racistes. Il n’est pas sûr du tout que ce capital sympathie de la candidate à la Présidentielle 2017 ait été voulu par les auteurs, mais c’est un piège classique quand on « vit » avec un personnage pour en dresser la biographie. Et le piège est plus grand quand le personnage est un leader populiste – donc charismatique. A lire et à regarder, donc, mais avec encore un peu plus de distance critique que prévu…

Richard Malka, Saïd Mahrane et Riss, La face crashée de Marine Le Pen, Grasset, 96 p., 14.90 euros. Sortie le 5 octobre 2016. 

visuel : couverture du livre.

« Le style Bardot », Henri-Jean Servat dresse un portrait stylé de BB
« Petit pays »: Gaël Faye fait remonter les souvenirs d’une enfance au Burundi
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *