Concours
Gagnez 3×2 places pour Maestro + Blind Digital Citizen + Yan Wagner au Badaboum le 20 juin

Gagnez 3×2 places pour Maestro + Blind Digital Citizen + Yan Wagner au Badaboum le 20 juin

08 juin 2015 | PAR La Rédaction

Grâce à Toute La Culture, gagnez vos places pour Maestro + Blind Digital Citizen + Yan Wagner au Badaboum le 20 juin !

BLIND DIGITAL CITIZEN (Les Disques ENTREPRISE)

https://soundcloud.com/blinddigitalcitizen

Soudés comme les doigts d’une main invisible, les cinq membres du groupe forment une jeune bande à part, à la fois innocente et explosive, et dotée d’un talent d’écriture comme on en compte bien peu en France. Mille-feuille mélodique à triple niveaux de lecture, c’est une musique punk qui crève le plafond. Avec ce baptême du feu nommé « PRemières Vies », ils proposent un premier album où renaissance, espoir et re-création sont gravés entre des sillons à la fois synthétiques et humains (après tout). Et s’imposent naturellement comme le premier véritable groupe français du XXIe siècle.

MAESTRO (TIGERSUSHI RECORDS)

https://soundcloud.com/tigersushirecords/sets/maestro-thriller-killer-ep

Révélée en 2010, les trois complices de Maestro composent un post-punk bourré d’énergie. Leur premier album « Montains of Madness » est un joli exemple de fusion entre électro et pop, dancefloor et farniente, à l’exemple de ce méchant parfaitement edité par Remain, le jeune français qui n’arrête pas de monter.

Ils aiment jouer avec ses machines, et avec nos limites, mais sans jamais s’en imposer. Pour preuve, War Zone, bande son d’une folie macabre, est un ovni saccadé qui donne le tournis. Le son de Maestro résonne d’un bout à l’autre de la ville, aux premières heures du matin. Parfois, le bruit sec et métallique des machines, à d’autres moments, des cris déformés. Et les mélodies : hypnotiques, mystérieuses.


YAN WAGNER (PSCHENT MUSIC)

https://soundcloud.com/yanwagnersyrup/ultraworld-yan-wagner-33rpm

Avec un tel patronyme, Yan pouvait-il échapper à une carrière de musicien ? Belle gueule au regard pénétrant comme il s’affiche sur la pochette de son premier album, Yan Wagner s’est révélé, en 2010, aux critiques et au public par un single dont le titre entrait en pleine résonance avec la crise économique (Recession Song, entêtante ritournelle pop aux motifs électroniques).Chaleur pop, voix sombre et moiteur dancefloor sont les maîtres mots de Yan Wagner, jeune homme moderne prêt pour le décollage.

Visuel : (c) DR

Infos pratiques

Maison de l’architecture
Flagey
Ozanne Tauvel

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *