Cinema
Les sorties cinéma de la semaine du 13 mars

Les sorties cinéma de la semaine du 13 mars

12 mars 2013 | PAR JD

Et c’est reparti pour l’agenda des sorties ciné ! Au programme : comédies, drame, documentaires, horreur et animation…  Faites votre choix et bonne(s) séance(s) !

Jappeloup (FRA, 2h 10) de Christian Duguay avec Guillaume Canet, Marina Hands. Au début des années 80, abandonnant une carrière d’avocat prometteuse, Pierre Durand se consacre corps et âme à sa passion, le saut d’obstacle. Soutenu par son père, il mise tout sur un jeune cheval auquel personne ne croit vraiment : Jappeloup. Trop petit, trop caractériel, trop imprévisible, il a de nombreux défauts mais une détente et des aptitudes remarquables. De compétition en compétition, le duo progresse et s’impose dans le monde de l’équitation. Mais les JO de Los Angeles sont un terrible échec et Pierre prend alors conscience de ses faiblesses. Avec l’aide de Nadia, sa femme, et de Raphaëlle, la groom du cheval, Pierre va regagner la confiance de Jappeloup et construire une relation qui va les mener aux JO de Séoul en 1988.

Cloud Atlas (GER, USA 2h 45) de Lana Wachowski, Tom Tykwer, Andy Watchowski avec Tom Hanks, Halle Berry. À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout est lié.

Le Monde fantastique d’Oz (USA, 2h 07) de Sam Raimi avec James Franco, Mila Kunis. Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences…
Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ?

40 ans : mode d’emploi (USA, 2h 14) de Judd Apatow avec Paul Rudd, Leslie Mann. Seul homme à la maison, Pete est marié depuis des années à Debbie avec qui il a eu deux filles, Charlotte et Sadie, âgées de 8 et 13 ans. Pete aura bientôt 40 ans et le bilan est rude : Unfiltered Records, la maison de disques indépendante qu’il a créée, bat de l’aile, son père Larry, qui a récemment, et artificiellement, engendré des triplés, compte éhontément sur son soutien financier pour nourrir cette nouvelle famille, et à la maison, la vie n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Le quotidien avec Debbie et les filles est une série de conflits et de complications sans fin. Quant à Debbie, elle a ses propres difficultés professionnelles et filiales. Elle essaie opiniâtrement d’être une épouse et une mère parfaite, mais elle a un mal fou à négocier le virage de la quarantaine. Et pour couronner le tout, leur aînée est en pleine crise de puberté. Pete et Debbie ont atteint l’âge où le pardon, à eux et aux autres, et le lâcher-prise sont des conditions sine qua non pour parvenir à profiter du reste de leur vie… en évitant d’en passer par le meurtre.

Le Dernier exorcisme : Part II (USA, 1h 27) de Ed Gass-Donnelly avec Ashley Bell, Spencer Treat Clark. Nell est retrouvée à la Nouvelle-Orléans sans aucun souvenir. Alors qu’elle tente de se reconstruire, les forces maléfiques l’attaquent à nouveau, plus féroces que jamais.

 

L’ Artiste et son modèle (FRA/ESP, 1h 45) de Fernando Trueba avec Jean Rochefort, Aida Folch. Été 1943, dans la France occupée, non loin de la frontière espagnole. Marc Cros, célèbre sculpteur, vit une retraite paisible avec sa femme Léa, anciennement son modèle. Fatigué de la vie et de la folie des hommes, il est à la recherche d’une inspiration nouvelle, mais rien ne semble le sortir de la monotonie ambiante.
En hébergeant Mercé, une jeune espagnole échappée d’un camp de réfugiés, le vieil artiste découvre une nouvelle muse et retrouve le goût du travail. Il démarre alors la sculpture de sa dernière œuvre…

Le Mur Invisible (AUT,  1h 48) de Julian Roman Pölsler avec Martina Gedeck, Wolfgang Maria Bauer. Une femme se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s’être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers et s’engage dans une aventure humaine bouleversante.

Camille Claudel 1915 (FRA,  1h 35) de Bruno Dumont avec Juliette Binoche, Jean-Luc Vincent.  Hiver 1915. Internée par sa famille dans un asile du sud de la France – là où elle ne sculptera plus – chronique de la vie recluse de Camille Claudel, dans l’attente d’une visite de son frère, Paul Claudel.

 

Le choc des générations (USA, 1h 40) de Andy Fickman avec Billy Crystal, Bette Midler. Artie Decker était le seul maître chez lui, jusqu’à ce que sa femme Diane accepte de garder leurs trois petits-enfants pendant l’absence professionnelle de leurs parents.
Artie et Diane tentent d’appliquer leur méthode d’éducation, faite de règles strictes, de jeux désuets et de beaucoup d’amour, mais ces enfants d’aujourd’hui vont leur en faire voir de toutes les couleurs. Chacun va devoir découvrir l’autre au-delà de ses préjugés pour avoir une chance de former enfin une vraie famille…

Tu seras sumo (Documentaire FRA/JAP, 1h 23) de Jill Coulon avec Takuya Ogushi. Takuya rêvait d’être judoka. À 18 ans pourtant, il intègre une écurie de sumo à Tokyo, poussé par son père : « il n’y a plus de place pour toi à la maison. Ne pense même pas à échouer ! » Loin de ses amis et de sa vie d’adolescent branché, il est initié à son futur métier et à sa nouvelle vie, rigoureuse et traditionnelle…

Notre monde (Documentaire FRA, 1h 59) de Thomas Lacoste. Rassemblant plus de 35 intervenants – philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires, écrivains – Notre Monde propose un espace d’expression, pour travailler, comme nous y enjoint Jean-Luc Nancy à « une pensée commune ». Loin d’un monde rêvé ou inaccessible, c’est bien un ensemble foisonnant de propositions concrètes qu’il s’agit de faire émerger pour pallier les dysfonctionnements et impasses actuels. Mais plus encore qu’un libre espace de parole, Notre Monde agit comme un rappel essentiel, individuel et collectif : « faites de la politique » et de préférence autrement.

Les nuits avec Théodore (FRA, 1h 07) de Sébastien Betbeder avec Pio Marmai, Agathe Bonitzer. Une fête dans un appartement parisien. Théodore rencontre Anna.
Ensemble, ils errent dans la ville endormie avant d’escalader les grilles du parc des Buttes-Chaumont. De cette nuit clandestine naît une étrange attirance pour ce nouveau territoire. Chaque soir, sitôt le soleil couché, le parc devient leur refuge.
Mais bientôt, ils découvrent qu’ils ne sont pas seuls.

Fureur Apache (USA, 1h 45, 1972) de Robert Aldrich avec Burt Lancaster, Bruce Davidson. Après que l’Apache Ulzana se soit évadé d’une réserve, le jeune officier De Buin se lance à sa recherche. Alors que l’Apache, dont le fils a été tué par les tuniques bleues, sème la terreur sur son passage, De Buin doit s’opposer au vieux scout McIntosh qui n’apprécie pas ses méthodes.

Canakkale Yolun Sonu (TUR) de Kemal Uzun, Serdar Akar avec Gürkan Uygun, Berrak Tüzünataç.

 

 

Francesca da Rimini (Pathé Live), (Opéra, 3h 57) de Marco Armiliato avec Eva-Maria Westbroek, Marcello Giordani.  The Metropolitan Opera. Opéra en quatre actes.
Dans une Italie de légende du 13e siècle, Francesca, mariée de force à l’horrible Gianciotto, aime le frère de celui-ci, le beau Paolo, qui partage cette passion. Cet amour va se révéler fatal pour les deux amants.

Falstaff (en direct) (UGC Viva l’opéra), (Opéra, 2h 33) de Dominique Pitoiset avec Ambrogio Maestri, Artur Rucinski. Opéra Bastille. Opéra en 3 actes.
Sir John Falstaff, gras et jovial, cynique et sans principes, est entouré de ses deux valets, peu recommandables, Bardolph et Pistol, qui ont volé le Dr Caïus. Celui-ci survient alors pour se plaindre et accuser Falstaff de l’avoir volé. Tout le monde ment en chœur et Falstaff jette le Dr Caïus dehors.
Espérant redorer son blason, Falstaff fait envoyer deux lettres d’amour identiques, l’une à Meg Page, l’autre à Alice Ford ; il espère de nouvelles aventures amoureuses.

Visuels (c) : Affiches des films

Sortie dvd : L’amour et rien d’autre de Jan Schomburg
Georgette Plana, l’interprète de E viva Espagna s’est éteinte à l’age de 95 ans
JD

One thought on “Les sorties cinéma de la semaine du 13 mars”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture