A l'affiche
L’agenda cinéma du 30 septembre

L’agenda cinéma du 30 septembre

30 septembre 2020 | PAR André Barillé

Une semaine cinéma chargée en ce 30 septembre, mieux vaut ne rien rater, qui sait, c’est peut-être l’une des dernières semaines durant laquelle nous pourrons sortir…

Festival Première

Le Festival Première débarque du 30 septembre au 6 octobre pour une 3ème édition dans vos cinémas Pathé et Gaumont ! Au programme : 8 films en avant-première, au tarif unique de 8€ le film. L’occasion de découvrir L’origine du monde, nouveau film avec Laurent Lafitte, Le discours, la nouvelle comédie de Laurent Tirard ou encore Peninsula, suite de Dernier Train pour Busan, excellent film de zombies sud-coréen sorti en 2016.

Festival La Finlande en Trois Films

Le cinéma finlandais est à l’honneur du 1er au 4 octobre 2020 à Paris grâce au festival ‘La Finlande en 3 films‘. L’événement débutera à l’Institut Finlandais avec la projection de deux séances (en VOST) consacrées à la jeune génération de cinéastes finlandais de l’Université Aalto. Le festival se poursuivra ensuite au cinéma Reflet Médicis, dans le 5e arrondissement. Trois films inédits seront présentés à cette occasion : Dogs don’t wear pants de J-P Valkeapää, Le Paradis de Maria de Zaida Bergroth et Master Cheng de Mika Kaurismäki.

« Josep » de Aurel

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d’exception. Avec Sergi López, Gérard Hernandez, Bruno Solo.

« Les Héros ne meurent jamais » de Aude-Léa Rapin

Dans une rue de Paris, un inconnu croit reconnaitre en Joachim un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Or, le 21 août 1983 est le jour même de la naissance de Joachim ! Troublé par la possibilité d’être la réincarnation de cet homme, il décide de partir pour Sarajevo avec ses amies Alice et Virginie. Avec Adèle Haenel, Jonathan Couzinié, Antonia Buresi.

« Billie » de James Erskine

Billie Holiday est l’une des plus grandes voix de tous les temps. Elle fut la première icône de la protestation contre le racisme ce qui lui a valu de puissants ennemis. A la fin des années 1960, la journaliste Linda Lipnack Kuehl commence une biographie officielle de l’artiste. Avec Billie Holiday.

« La femme qui s’est enfuie » de Hong Sang-Soo

Pendant que son mari est en voyage d’affaires, Gamhee rend visite à trois de ses anciennes amies. A trois reprises, un homme surgit de manière inattendue et interrompt le fil tranquille de leurs conversations… Avec Kim Min-Hee, Seo Young-hwa, Saebyuk Kim.

« Mon cousin » de Jan Kounen

Pierre est le PDG accompli d’un grand groupe familial. Sur le point de signer l’affaire du siècle, il doit régler une dernière formalité : la signature de son cousin Adrien qui détient 50% de sa société. Ce doux rêveur idéaliste qui enchaine gaffes et maladresses est tellement heureux de retrouver Pierre, qu’il veut passer du temps avec lui et retarder la signature. Avec Vincent Lindon, François Damiens, Pascale Arbillot.

« L’ordre moral » de Mario Barroso

Retrouvez la critique de Toute la Culture sur L’ordre moral ici.

Une première statue de femme noire inaugurée samedi à Paris
Catherine Meurisse dessine avec légèreté au Centre Pompidou
André Barillé

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *