Cinema

Inauguration du Festival Ciné-Corps au Majestic Passy

Inauguration du Festival Ciné-Corps au Majestic Passy

31 janvier 2018 | PAR Yaël Hirsch

Ce mardi 30 janvier à 20h, le Majestic Passy était plein pour l’inauguration du Festival Ciné-Corps, qui mêle danse et cinéphilie, avec The Ferryman, Le Passeur de Lieux,  un film mythique qui suit le travail du chorégraphe Damien Jalet au Japon.

Présenté par son réalisateur Gilles Delmas et son producteur et monteur, Marc Boyer, The Ferryman suit le chorégraphe Damien Jalet dans les coulisses de plusieurs performances dont sa pièce Yama, (Créée avec le Scottish National Theater et vue au denier Festival de Danse de Cannes, lire notre article).

Le film, monté dans une version d’une heure spécialement conçue pour la dernière biennale de Venise mêle extraits du spectacle et images fortes de corps nus enchevêtrés dans des forêts millénaires. Mais il donne aussi à voir des scènes de combats de coqs ou de danses traditionnelles et l’on suit les déambulations d’un danseur portant des cornes de cerf sur la tête : Il danse le corps contre le sol-même, dans la terre meuble qui couvre des volcans.

Pour la narration de ce film qui interroge, au-delà des cultures, les fondations mythologiques communes, il y a l’accent et le questionnement balkanique d’une grande star de l’art plastique : « Pourquoi est notre relation avec l’animalité aussi honteuse? », demande Marina Abramovic. Celle qui a travaillé sur la scénographie du mythique Boléro pour Jalet (notre article) alterne questions existentielles et affirmations mantra, telle une pythie.

L’histoire de The Ferryman est japonaise mais c’est aussi la notre : l’hybris de l’humain qui a voulu maîtriser la nature au lieu d’en conjurer les esprits par des rituels. Au risque de provoquer l’ire des esprits du monde et de se voir sacrifier… La musique de Ryuishi Sakamoto scande les couleurs fortes des images et les civilisations dialoguent par leurs traditions et leur manière de mettre en mouvement les corps. Un film tellurique que vous pouvez aussi voir ci-dessous mais qu’il vaut mieux goûter sur grande écran.

THE FERRYMAN (le passeur des lieux) Gilles Delmas/ Damien Jalet from Damien Jalet on Vimeo.

Le festival Ciné-Corps Paris se poursuit jusqu’au 4 février au Majestic Passy, avec notamment un Hackaton ce week-end et tout une programmation dédiée à la VR.

Visuel : affiche sur le site de Gille Delmas

Agenda Classique de la semaine du 29 janvier
Gagnez 5×2 places pour la Soirée Bis en 16 mm (le 18 février / Paris)
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *