Cinema
Critique: Gambit, Les frères Cohen au scénario d’une comédie mineure pas dénuée de charme, Colin Firth loser magnifique

Critique: Gambit, Les frères Cohen au scénario d’une comédie mineure pas dénuée de charme, Colin Firth loser magnifique

07 février 2013 | PAR Gilles Herail

Les frères Cohen, Colin Firth et Cameron Diaz. Une belle affiche pour une comédie parfois paresseuse mais dont la classe et le goût du burlesque font un bien fou. Sympa.

Les Cohen font partie de ces auteurs prolifiques qui ont la cote, souvent soutenus même quand ils s’égarent Burn after Reading. Gambit, même s’il n’est pas réalisé par les deux frères appartient à ce même type de projet, en plus savoureux. Colin Firth hérite d’un rôle qui aurait pu être écrit pour George Clooney. Le choix de Firth est une excellente idée car si l’on connait déjà Clooney dans ses rôles de loosers ridicules mais classieux, on prend plaisir à redécouvrir la fibre comique de l’interprète du King’s Speech. Cameron Diaz est évidente dans un rôle de Texane très mal dégrossie mais pas dénuée de sens commun. Et puis Alan Rickman est parfait, même si trop peu présent.

Gambit est assurément démodé. Une comédie d’arnaque très traditionnelle, un remake, aux gags souvent téléphonés mais pas désagréables. La bonne nouvelle du film est le soin apporté aux échappées burlesques. Ces quelques instants de folie, où une scène et un gag sont étirés au maximum. Des grooms d’hôtel surréalistes. Un groupe de japonais inattendu. Un patron nudiste. Et surtout donc, ce Colin Firth impérial. Qui maitrise à la perfection le comique de situation absurde. Échouant lamentablement à déplacer une chaise dans un bureau pendant plusieurs minutes, à moitié dévêtu dans un hôtel de luxe. Tout en gardant son flegme. Il sauve un film très ronronnant à lui tout seul.

Gilles Herail

Gambit, un film de Michael Hoffman avec Colin Firth, Cameron Diaz et Alan Rickman, 89 minutes

Critique: Shadow Dancer, thriller d’espionnage sobre et élégant sur fond de terrorisme irlandais
L’année du serpent d’eau se profile à Paris. Ce Week -end marque le début du Nouvel an chinois
Gilles Herail

One thought on “Critique: Gambit, Les frères Cohen au scénario d’une comédie mineure pas dénuée de charme, Colin Firth loser magnifique”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    A propos

    Toute La Culture : Comment choisir ?
    Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

    L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
    Soyez libres… Cultivez-vous !

    Soutenez Toute La Culture