DVD-VOD
[DVD] Mommy, un tourbillon de violence, d’émotion et d’amour un hymne à la vie.

[DVD] Mommy, un tourbillon de violence, d’émotion et d’amour un hymne à la vie.

02 juin 2015 | PAR Jean-Christophe Mary

Mommy (voir notre interview) raconte la relation d’amour à la fois tendre et violente qui lie une mère et son fils atteint de troubles comportementaux. Au coeur de leurs emportements et de leurs difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

[rating=5]

A la minute où vous embarquez dans cette histoire, vous ne décrochez plus, happé par l’interprétation magistrale des trois personnages. La force de Xavier Dolan est de ne rien nous dévoiler, de laisser notre imaginaire faire le reste. Mommy est un concentré de violence, d’émotion et d’amour. Un ado à problèmes, une mère dépassée, une voisine enseignante en congé sabbatique qui débarque pour soutenir ce duo infernal. Ces trois êtres s’aident à avancer, à retrouver une forme d’espoir. Les trois acteurs sont magnifiques. Le personnage de la mère est rock n roll avec un tempérament mordant , cash et « sans filtre », mais elle aime son fils. Steve est hyperactif, souffre du TDAH et vient d’être expulsé du centre où il réside blessant un autre «élève ». Sujet à des explosions violentes et incontrôlables le jeune homme ne montre aucun signe de remords pour avoir envoyé un autre enfant à l’hôpital avec des brûlures au troisième degré. La relation qu’il entretient avec sa mère est particulière, la mère apparaissant plus comme la bonne copine complice que comme la figure cadrante et autoritaire dans cette histoire. Derrière ce sombre tableau, tout ce que l’on découvre est plein de vie, plein l’amour. Elle l’aime, profondément, et il l’aime profondément. Ils ont juste une façon non traditionnelle de le montrer.

L’ado violent est interprété par Antoine Olivier Pilon, découvert dans le clip d’Indochine « College boy » déjà réalisé par Xavier Dolan. Il dégage une force étonnante. Anne Dorval est bouleversante dans le rôle de la mère. Et Suzanne Clément, la voisine, est tout en émotion et en retenue quand elle se métamorphose au contact de Steeve et vice-versa. La force du film réside dans les difficultés du langage, le non-dit comme l’absence du père. De nombreuses scènes fortes émotionnellement comme celle de Steeve insultant un chauffeur de taxi, celle où il incite sa mère à le frapper puis se transformer en un animal hurlant en la coursant à travers la maison mais aussi des scènes pleine d’émotion où ils dansent tous les trois dans la cuisine sur du Céline Dion où cette scène où l’ado est sur son « skateboard » déployant ses ailes. Il y aurait quelque chose de presque comique dans la façon dont Steve parle à sa mère, la traitant souvent de sa «salope» et autres jurons divers.

Si le format de l’image « au carré » les sous titres en français peuvent surprendre au début on oublie très vite tant l’action est prenante.

Ce film est un tourbillon émotionnel où chaque scène est soulignée grâce à une bande son particulièrement éclectique (Counting Crows, Beck, Oasis, One Republic, Dido en passant part Céline Dion).

C’est lyrique, beau et plein de vie.

MOMMY de Xavier Dolan – Bande-annonce par diaphana

Acteurs : Anne Dorval, Antoine-Olivier Pilon, Suzanne Clément, Patrick Huard, Alexandre Goyette

Réalisateurs : Xavier Dolan

Prix : 19,99 euros

Retour sur Design aux D’Days
Gagnez 2 vinyles du nouvel EP « Moonshine » de Jay Jay Johanson
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture