DVDs

DVD : Jaime Rosales, observateur de la vie quotidienne dans La Soledad

06 avril 2009 | PAR Eric

soledadLa Soledad est disponible en dvd. Malgré son aspect expérimental, la reproduction du quotidien et la manière dont ce dernier peut être chamboulé touche au coeur.

Ce long métrage mêle deux histoires. Celle d’Adela, mère célibataire, qui s’installe à Madrid en collocation avec Pedro et Ines, et celle de Antonia, mère d’Ines et de deux autres filles, qui voit sa famille se disloquer quand sa fille ainée lui demande de l’argent pour se payer un appartement en bord de mer.

Le cinéaste, adepte de l’expérimentation, pose sa caméra et laisse les choses se dérouler devant nos yeux. Pas de grands mouvements de caméra ou de zooms, juste des plans fixes. De plus, la caméra reste relativement loin de l’action comme si le réalisateur avait une certaine pudeur à l’égard de ces femmes. Cette pudeur est aussi soulignée par les actrices qui préférent à la surdramatisation du quotidien un jeu tout en retenue.

Le réalisateur filme ses acteurs à distance.
Le réalisateur filme ses acteurs à distance.

Ce procédé renforce la signification du titre du film : La Soledad. Souvent installée dans une autre pièce, la caméra filme au travers de l’encablure d’une porte ou d’une fenêtre ce qui donne au spectateur l’impression que les protagonistes sont seuls. Cette solitude n’est pas tant physique tant morale. Beaucoup de non-dits dans le film appuient cette vision tandis que l’utilisation du split screen renforce ce sentiment de solitude. L’utilisation de deux caméras appuie ainsi la distance qu’il y a entre les personnages.

En bonus du film : des scènes coupées et un entretien avec l’équipe du film. Le bonus le plus passionnant étant l’entretien avec le réalisateur. Jaime Rosales explique ses motivations, sa direction des acteurs ou sa manière de voir le cinéma.

La Soledad, DVD Bodega Films, 4 mars 2009, Format 16/9 compatible 4/3, Espagnol sous titré français, Format 2.35, DVD 9.

Eric Provot

Vincent Delerme : Il ne porte pas Laurence Ferrari dans son coeur !
Un concert autour de Tati
Eric

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *