Cinema
[Cannes, Quinzaine] IL EST Là !!!

[Cannes, Quinzaine] IL EST Là !!!

24 mai 2014 | PAR Geoffrey Nabavian

Plusieurs artistes de la violence esthétisée encadrent sa venue. Ce soir, il n’épargnera personne dans le public. Public qui se laissera faire, trop heureux de le retrouver. A la Quinzaine, Massacre à la tronçonneuse en version restaurée.

Tobe HooperQui a dit qu’on allait parler de « trucs de gamins » ? Devinez donc qui est là ce soir sur la scène cannoise de la Quinzaine pour présenter Massacre à la tronçonneuse: Nicolas Winding Refn en personne. On vous rappelle qu’il siège cette année au sein du jury de la compétition officielle. Massacre à la tronçonneuse est « le film qui lui a donné envie de faire du cinéma ». Il en parle, parle, parle… Avoir le pouvoir de faire aux gens l’effet que le film a provoqué en lui à l’époque, ouvrir une boîte de Pandore… La pauvre interprète, présente pour traduire, ne pourra placer une phrase.

Ne manque plus que l’auteur de ce célèbre film d’horreur: Tobe Hooper. Il entre: tonnerre d’applaudissements, tout le monde se lève. Sa petite taille surprend, surtout à l’aune du monstre qu’il a créé, et que l’on s’en vient redécouvrir.

Massacre à la tronçonneuse commence, et bientôt, Leatherface apparaît sur l’écran. L’équipe de restauration a-t-elle fait son travail ? Assurément. L’image garde cette teinte sale qui fait tout le prix du film, le son nous parvient parfaitement, la musique, brute et organique, peut faire tout l’effet qu’elle veut… Le matériau présente très bien.

Quant au contenu… Absolument pas gore, juste bien fait, avec un côté dérangé qui a passé la barre des années, Massacre à la tronçonneuse est une oeuvre à voir dans une ambiance propice à la détente et à la rigolade. Ce soir, banco: le public est aux anges. Applaudissements lors du premier mec assommé ; applaudissements lors de la mise en marche de la tronçonneuse, pour la première fois ; applaudissements pour le grand-père…

A la fin, applaudissements généraux et prolongés. Tobe Hooper, au centre de la cohue, contemple le spectacle avec flegme. Honoré, mais aussi conscient d’avoir marqué à jamais bien des esprits. Qui ne s’en iront pas, on le sait depuis le temps, acheter une tronçonneuse à la sortie.

Visuel: Photo Tobe Hooper © Tous droits réservés, Quinzaine des réalisateurs

Visuel Une: © TCM

[Critique] La Jeune fille et la morve à La rose des vents, journal intime d’une écorchée
La Quinzaine des réalisateurs reprend les films de sa compétition au Forum des images du 28 mai au 7 juin
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

One thought on “[Cannes, Quinzaine] IL EST Là !!!”

Commentaire(s)

  • Thanx a lot
    happy to learn that

    you could just leave this word JUSTE avant un adjectif

    mai 26, 2014 at 14 h 57 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture