Cinema
[Cannes 2021, Hors compétition] Val, émouvant documentaire consacré à Val Kilmer

[Cannes 2021, Hors compétition] Val, émouvant documentaire consacré à Val Kilmer

08 juillet 2021 | PAR Geoffrey Nabavian

Vie et parcours de l’acteur américain Val Kilmer, outsider dans toute sa splendeur, sont offerts au regard dans ce documentaire sensible qui fait alterner images vidéo tournées par lui tout au long de sa vie et séquences récentes le mettant en scène, très diminué.

Acteur dans Top Gun, où il joua Iceman, Batman Forever, Les Doors, où il incarna Jim Morrison, mais aussi Top Secret, Salton Sea ou Shane Black’s Kiss Kiss Bang Bang, Val Kilmer fut une star à un moment de sa carrière, mais garde collé à sa peau un statut d’éternel outsider. En 2021, il n’a plus beaucoup d’actualités en apparence. Aussi, lors de la présentation de ce documentaire dans les premiers jours du Festival de Cannes 2021, Thierry Frémaux avança : « ce film va tenter de répondre à une question : mais où est passé Val Kilmer ? »

Ce film réalisé par Leo Scott et Ting Poo le montre d’abord à l’heure actuelle, vieilli et grandement diminué par un cancer de la gorge, qui lui a enlevé sa voix. Ces images-ci vont dialoguer, en fait, avec de vieilles vidéos tournées par lui, en quantité phénoménale, tout au long de sa vie. Nous sommes donc conviés ici à un documentaire qui prend les choses dans l’ordre chronologique, mais dépeint un outsider, un vrai.

Narré par la voix off de son fils, Jack Kilmer, ce long métrage documentaire permet de saisir la personnalité fascinante du Val Kilmer des grandes années – physique idéal, charisme très bon si mis en valeur… – mise en dialogue avec les passages sombres de sa vie. Le film est conçu de manière intelligente, et bien écrit (quoique un peu long). Les archives présentées émeuvent beaucoup, les vidéos récentes aussi : lorsqu’on découvre Val dans le costume de Mark Twain, pour un spectacle qu’il joua de nombreuses fois, on reste impressionné par son investissement pour incarner cette figure.

Surtout, ce film permet de côtoyer un outsider – personnalité sur laquelle on a l’impression de ne jamais tout connaître – et des fantômes de films eux aussi outsiders, tels Tombstone ou L’Île du Docteur Moreau. Et un côté attachant se détache de cette carrière menée d’une façon particulière, et de ces films ayant marqué de petites communautés d’esprits, suffisantes pour les rendre cultes. Val constitue donc un rendez-vous chaleureux, à voir.

Coproduit par Amazon Studios, Val est présenté au Festival de Cannes 2021 hors compétition.

*

Visuel : détail de l’affiche de Val

[Cannes 2021, Un certain regard] Rehana Maryam Noor, sombre portrait de femme avec du style
[Cannes 2021] Onoda – 10 000 nuits dans la jungle : une somme de détails puissants pour ouvrir Un certain regard
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture