A l'affiche
Trainspotting : de nouveau sur les chemins de fer ?

Trainspotting : de nouveau sur les chemins de fer ?

08 septembre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Le réalisateur britannique Danny Boyle a profité du Festival du Film de Telluride pour annoncer le futur tournage du deuxième volet de Trainspotting, film culte qui a révélé l’éblouissant Ewan Mc Gregor. 

A l’occasion de la présentation de son biopic sur Steve Jobs, le réalisateur britannique de renommée mondiale a laissé entendre q’une suite au cultissime film verrait bientôt le jour. Près de vingt ans après le premier opus, Danny Boyle se relance dans l’expérience Trainspotting. Si le réalisateur ne peut, pour le moment, officialiser l’information, il a cependant révélé que le scénario entier était déjà écrit et que les quatre acteurs principaux, Ewen Bremner, Jonny Lee Miller et Robert Carlyle, et bien sûr Ewan Mc Gregor, étaient tous partants pour repartir à l’aventure. Ce nouveau volet devrait s’intitulé Porno at some point, a rapporté le Daily Mail et sa sortie n’est pas envisagée avant 2016.

Film culte pour toute une génération et peut-être même pour toutes les générations, Trainspotting suit les aventures tragi-comiques d’une bande de marginaux accros à l’héroïne. Librement adapté du roman de Irvine Welsh paru en 1993, le film présente un Edimbourg méconnu. Celui de la dépravation : alcool, drogues et sexe, le tout consommé à outrance, bien sûr, par Renton et ses potes Spud, Begbie, Sick Boy et Tommy. Evidemment, ils sont au chômage, évidemment, ils galèrent, évidemment, ils commettent  des délits. Mais Trainspotting, que certains ont considéré comme une apologie des substances illicites, une ode à la défonce, était surtout un appel à la fuite du réel. Le film est en fait une proposition d’ailleurs et une justification de la révolte. S’il a rencontré un si franc succès, c’est d’ailleurs qu’il s’est fait l’écho d’une génération parfois un peu pommée en quête perpétuelle de réponses sur ce que peut être l’existence.

On attend alors beaucoup du second opus, librement adapté du deuxième roman d’Irvine Welsh, intitulé Porno. Les mêmes acteurs, les mêmes personnages mais 10 ans après. Vous apprendrez alors comment Renton (le personnage de Ewan McGregor), devenu propriétaire d’une boîte de nuit à Amsterdam, accepte de financer le long métrage pornographique de son ami Stick Boy. Si le monde entier s’est mis d’accord pour qualifier le premier opus de chef d’oeuvre, le monde de la critique semble perplexe quant à l’idée d’un deuxième film. De notre côté, on attend sa sortie avec impatience.

Visuel : ©Affiche officielle du film

Maître Gims fait dans le lyrique
[Critique] « Un début prometteur » : un film sympathique mais doté de faiblesses d’écriture
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *