A l'affiche
Sarlat: « The Lost King » de Stephen Frears, l’obsession énergisante pour Richard III

Sarlat: « The Lost King » de Stephen Frears, l’obsession énergisante pour Richard III

11 novembre 2022 | PAR Olivia Leboyer
The Lost King

Avec ce Lost King, le réalisateur britannique nous offre un moment délicieux, avec un joli portrait de femme au bout du rouleau et, d’un coup, si combative. Une très jolie leçon d’histoire et de vie. A voir sur les écrans le 29 mars 2023.

Philippa (Sally Hawkins) souffre d’une maladie peu connue, qui la rend constamment épuisée. Dans son travail, dans ses relations, c’est handicapant. Son chef promeut des jeunes femmes plus pimpantes, son ex-mari (Steve Coogan, toujours so charming) trouve ses nouvelles conquêtes sur internet, ses enfants débordent d’énergie, là où Philippa peine à les suivre.

Un soir, par hasard, voilà qu’elle assiste à une représentation du Richard III de Shakespeare. Le jeune acteur croise son regard, au moment où il évoque sa bosse, son mal-être, son sentiment de solitude. Ces paroles trouvent un écho puissant en Philippa qui, brusquement, se prend de passion pour Richard III. Elle ne fait rien à moitié, dévorant tous les grimoires, les revues spécialisées, s’inscrivant à un club de fervents admirateurs du roi mal-aimé. « Pourquoi une jeune femme comme vous est-elle là ? lui demande un vieil adhérent, vous avez l’air normale, vous« . « Non, je ne le suis pas. » rétorque-t-elle !

Et, en effet, rien n’arrêtera Philippa dans son combat épique pour : 1) retrouver le corps de Richard III, sous un improbable parking de Leicester 2) lui donner une sépulture digne, 3) le réhabiliter dans l’histoire de l’Angleterre. Ni les soucis d’argent, ni les moqueries, ni les mesquineries et autres lâchetés du monde universitaire, si attaché à son propre blason. Philippa se livre à une enquête minutieuse, folle, pour prouver que le vrai Richard III diffère de celui de Shakespeare.

Regard pétillant, sourire irrésistible, ce tout petit bout de femme retrouve soudain la joie de vivre, grâce à cette rencontre à plusieurs siècles d’écart avec un roi perdu. Stephen Frears s’inspire d’une histoire vraie, qui a débuté en 2012. Humain, plein d’esprit (Philippa croise de nombreux Richard dans la vie réelle mais, pour elle, il n’en existe qu’un seul !), son film rend hommage à cette femme que tous considéraient quantité négligeable et qui a su se secouer pour partir en croisade, avec une foi qui déplace des montagnes et des parkings. Entre Philippa et le spectre de Richard III, un lien magique semble s’être instauré, au-delà de la mort.

Un joli éloge de la folie douce, élégant et très euphorisant.

The Lost King, de Stephen Frears, Grande-Bretagne 1h48, avec Sally Hawkins, Steve Coogan, Harry Lloyd, James Fleet. Sortie le 29 mars 2023.

visuels: photo officielle du film.

Sarlat: « El agua » L’eau et les rêves
Rory Gallagher « Deuce » 50th Anniversary : les cinquante ans d’un album iconique !
Avatar photo
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration