Pop / Rock
Rory Gallagher « Deuce » 50th Anniversary : les cinquante ans d’un album iconique !

Rory Gallagher « Deuce » 50th Anniversary : les cinquante ans d’un album iconique !

12 novembre 2022 | PAR Jean-Christophe Mary
A l’occasion du 50eme anniversaire de Deuce, le label Polydor réédite l’album dans sa version originale, 28 versions alternatives inédites et des enregistrements live à la BBC.

Parmi les guitar heroes des 60’s et des 70’s, Rory Gallagher était un instrumentiste au jeu absolument unique. De 1966 à 1995, il a construit un fougueux répertoire blues rock fermement ancré dans le hard rock, le folk et le rythm’n’blues. Comparé aux autres instrumentistes britanniques de l’époque, les Jeff Beck, Eric Clapton, Alvin Lee, John Mayall et autres Peter Green, l’irlandais aura développé un univers rock blues roots beaucoup plus marqué, plus racé. Sorti en novembre 1971, soit six mois seulement après la parution de  premier album solo baptisé « Rory Gallagher », « Deuce » est une prolongation du travail accompli  au sein de son power trio Taste (1966-1970). Ce deuxième opus ouvre la voie à ce que cette fine lame de la six cordes accomplir au cours des années suivantes. Bien décidé à marquer les esprits, Rory Gallagher mets au point un carburant de blues rock, et de rhythm’n’blues chauffé à blanc au hard rock naissant, un mix puissant qui deviendra alors sa marque de fabrique.

Deuce, un album iconique des années 1970

L’album démarre par « Used to Be », un titre entre R&B et blues granuleux tout en rupture de rythme, de roulements de fûts à gogo alimenté par un jeu de guitare vicieusement débridé. A écouter ce premier titre, on imagine le guitar rayonnant de bonheur en train d’envoyer ses riffs carrés au son immédiatement identifiable, avec ce balancement du corps, la tête renversée en arrière et guitare pointée au ciel. On retiendra dans sa voix gutturale, le côté plaintif et sensible de « There’s a Light ». Rory Gallagher y affirme sa maîtrise de la guitare à travers un solo granuleux qui s’étire tout en longueur, un passage totalement envoûtant. Idem pour « Whole Lot Of People » où le compositeur nous emmène dans son univers blues rock enivrant avec ce solo sous haute tension électrique qui ne semble jamais s’arrêter. Porté par une pulse basse batterie qui groove intensément, « In Your Town » rappelle que sa dextérité au bottleneck était absolument stupéfiante. La voix gutturale n’a pas la même puissance que celle d’un Robert Plant ou d’Ian Gillan, mais elle apporte une identité singulière aux compositions. Témoin, ce blues langoureux « Should’ve Learnt My Lesson ». L’album comporte aussi des titres plus légers. « I’m Not Awake Yet » est porté par le jeu complexe de Gallagher et la basse bondissante de Gerry McAvoy et sonne novateur par sa mélodie catchy tout en montagne russe. Le très country « Don’t Know Where I’m Going  » exécuté à la guitare folk et à l’harmonica fait penser à Bob Dylan ou Ronnie Lane. L’album s’achève de manière magistrale sur « Crest of a Wave ». Avec cette basse étourdissante, cette batterie qui érige un mur de son turbulent et cette guitare dynamique et agressive ce titre d’anthologie annonce le meilleur à venir, les années 1972-1973 avec le fameux « Live! In Europe » (1972), « Blueprint » (1973) et « Tattoo » (1973), tiercé gagnant sur lequel Rory Gallagher aura assis sa réputation. L’album est réédité en version 2CD, 4CD ou vinyle 3 LP avec un livret de 64 pages préfacé par Johnny Marr. Un album in-dis-pen-sable les fans de rock 70’s.

Rory Gallagher « Deuce » 50th Anniversary (Universal)

CD 1

Used to Be – 50th Anniversary stereo mix

I’m Not Awake Yet – 50th Anniversary stereo mix

Don’t Know Where I’m Going – 50th Anniversary stereo

Maybe I Will – 50th Anniversary stereo mix

Whole Lot of People – 50th Anniversary stereo mix

In Your Town – 50th Anniversary stereo mix

Should’ve Learnt My Lesson – 50th Anniversary stereo

There’s a Light – 50th Anniversary stereo mix

Out of My Mind – 50th Anniversary stereo mix

Crest of a Wave – 50th Anniversary stereo mix

 

CD 2

Used to Be – Alternate Take 1

I’m Not Awake Yet – Alternate Take 1

Maybe I Will – Alternate Take 1

In Your Town – Alternate Take 1

Should’ve Learnt My Lesson – Deuce Album Session /

There’s A Light – Alternate Take 1

Out of My Mind – Alternate Take 1

Crest of a Wave – Alternate Take 1

Should’ve Learnt My Lesson – Radio Bremen

Crest of a Wave – Radio Bremen 21/12/1971

I Could’ve Had Religion – Radio Bremen 21/12/1971

For The Last Time – Radio Bremen 21/12/1971

Messin’ With The Kid – Radio Bremen 21/12/1971

Don’t Know Where I’m Going – Radio Bremen

Pistol Slapper Blues – Radio Bremen 21/12/1971

Sarlat: « The Lost King » de Stephen Frears, l’obsession énergisante pour Richard III
« Version originale » de Jean-Claude Götting : des planches de vie
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration