A l'affiche

[Critique] « Crimson Peak » Guillermo del Toro revient avec un nouveau film décevant

[Critique] « Crimson Peak » Guillermo del Toro revient avec un nouveau film décevant

17 octobre 2015 | PAR Gilles Herail

On attendait beaucoup du nouveau Guillermo del Toro dont les splendides affiches nous avaient mis l’eau à la bouche. Malgré la qualité du casting (Mia Wasikowska, Jessica Chastain et Tom Hiddleston) et une mise en scène brillante, Crimson Peak ennuie plus qu’il n’effraie, ne subjugue ou n’émeut.

[rating=2]

Extraits du synopsis officiel: Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak » (…)

Guillermo del Toro est ce réalisateur adulé par les cinéphiles et les geeks en souvenir de quelques petits chefs d’œuvre de cinéma de genre (L’échine du diable et Le Labyrinthe de Pan notamment). Un cinéaste caractérisé par un style visuel affirmé et flamboyant, qui a cependant eu du mal à confirmer des débuts prometteurs. Ses récents blockbusters ne manquaient pas de panache mais l’hésitation entre grosse machine pop-corn et cinéma d’auteur laissait un gout d’inachevé (Pacific Rim). Crimson Peak devait marquer le retour du metteur en scène mexicain à un cinéma plus personnel. Mais la splendeur visuelle entrevue sur les magnifiques affiches promotionnelles ne comble pas de vrais soucis d’écriture et un sentiment d’esbroufe gratuite.

L’univers rappelle les Tim Burton gothiques et la photographie est comme toujours à tomber. Tout le reste est beaucoup moins enthousiasmant et lorgne souvent vers du mauvais mélo victorien, sans envolées ni passion. Les acteurs font ce qu’ils peuvent et Jessica Chastain semble prendre un vrai plaisir à jouer la méchante. Le film ne décolle pourtant jamais et le script échoue à installer une quelconque tension. On attend alors désespérément les quelques explosions gores gratuites qui offrent les meilleurs moments de la projection, à 5 minutes de la fin. Le grand film d’épouvante, de fantômes et de maison hantée promis ne commencera jamais. Et l’on se dit que Guillermo del Toro  a décidément de plus en plus de mal à trouver des scénarios et des histoires à la hauteur de ses talents techniques.

Gilles Hérail

Crimson Peak, un film fantastique de Guillermo del Toro avec Mia Wasikowska , Jessica Chastain, et Tom Hiddleston , durée 1h59, sortie le 14 octobre 2015

Visuels : © photos officielles et affiches officielles des films
« Herbe folle » d’Hervé Sika au Théâtre Le Colombier à Bagnolet
[Live report] Kid Wise, Heymoonshaker, Mutiny On The Bounty & Maïa Vidal au MaMA
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *