A l'affiche
[Critique] « Anchorman 2 Légendes Vivantes » : Une géniale marrade, hilarante, délirante, burlesque et funky

[Critique] « Anchorman 2 Légendes Vivantes » : Une géniale marrade, hilarante, délirante, burlesque et funky

10 février 2014 | PAR Gilles Herail

Avec un casting à la fête qui prend manifestement plaisir à se retrouver une dizaine d’années après le premier Anchorman, cette suite tient toutes ses promesses et va rapidement devenir un nouveau grand classique de la comédie américaine. Jouissif.

[rating=4]

 

 

Will Ferrell est ce géant (dans tous les sens) de la comédie américaine dont la popularité outre-Atlantique est inversement proportionnelle à son succès en France. Transformant les scénarios les plus mous en grands moments de comédie, Ferrell a brillé dans Blades and Glory, Semi-Pro, The Campaign et donc le premier Anchorman. Où il incarnait déjà ce loser pathétique devenu présentateur des nouvelles locales. Un idiot sympathique sûr de lui malgré son ignorance crasse. Entouré par une bande de chroniqueurs tout aussi inutiles que l’on retrouve aussi dans ce second volet. L’attente était grande car après un succès mesuré en salle, Anchorman a vite développé un vrai statut de film de culte qui s’est encore renforcé avec le temps. Anchorman 2 a le même charme vintage et une force comique toujours explosive.

On y verra Steve Carrell pleurer à son propre enterrement, rencontrer une Kristen Wigg aussi planante que lui. Will Ferrel donnera le biberon à un requin, sortira des horreurs toutes plus racistes les unes que les autres ne pouvant contrôler sa gêne de rencontrer une femme noire. Il deviendra aussi papa à sa manière et lira toujours à la lettre le prompteur. Anchorman balance entre tous les types d’humour, politiquement incorrect sur le raciste et les chaines d’info continues, burlesque et surréaliste avec une bataille épique de journalistes à Central Park, dialogué et bourré de répliques cultes, mais aussi potache et gras, poétique avec le personnage de Steve Carell, et puis bien sur disco et funky avec un festival de cheveux et de couleurs que n’aurait pas renié Funky Cops. TOTALEMENT RÉJOUISSANT.

Gilles Hérail

Légendes Vivantes, une comédie américaine de Adam McKay avec Will Ferrell, Steve Carell, Paul Rudd, durée 1h59, sortie le 18 juin 2014

Visuels : © photos et bande-annonce du film
« La Chatte métamorphosée en femme » d’Offenbach : pétulance et grâce féline à l’auditorium d’Orsay
La recette de Claude : Endives aux crevettes
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *