Arts

Les vernissages de la semaine du 24 octobre

Les vernissages de la semaine du 24 octobre

24 octobre 2012 | PAR Charlotte Bonnasse

Le Mois de la Photo approche, et ça se sent ! Nombreux sont les photographes à exposer leurs oeuvres dès cette semaine, mais les galeries vernissent aussi des artistes contemporains qui s’appuient sur d’autres médias pour explorer le réel.

La galerie In situ / Fabienne Leclerc vernit aujourd’hui à 18h la grande Lynne Cohen, qui sera présente pour dédicacer l’exposition. Cette photographe dont la réputation n’est plus à faire ne met jamais en scène des êtres humains mais suggère leur présence, et photographie des espaces intérieurs publics (salles d’attente, laboratoires, sous-marin…) en provoquant l’ambiguïté et parfois le malaise. Ces lieux ont toujours des aspects esthétiques et sociologiques très intéressants, avec des décorations souvent très kitsch ou des fonctions mal définies, qui font naître le sentiment d’un contrôle social s’exerçant sourdement. Le photographe Patrick Tosani sera aussi exposé en même temps que Lynne Cohen, à partir d’aujourd’hui. Galerie In Situ / Fabienne Leclerc, du mardi au samedi 11h-19h, 6, rue du pont de Lodi, 75006, Paris.

Chez Templon, on pourra (re)découvrir à partir de vendredi l’artiste Kehinde Wiley, étoile montante new-yorkaise qui a son pied-à-terre français dans la fameuse galerie. S’incluant dans la longue tradition de l’histoire du portrait, Wiley utilise toute la rhétorique visuelle du pouvoir, de la puissance et de la force sublime pour représenter des jeunes hommes noirs, citoyens du monde, photographiés des quatre coins de la planète. En se servant des conventions établies, l’artiste force l’ambiguïté, et provoque la perplexité en brouillant les limites entre les modes de représentations traditionnels et contemporains. Cette fois, il se livre à une série française (après l’Inde ou Israël), intitulée « The World Stage: France, 1880-1960 ». Visiter le site web de Kehinde Wiley. Du lundi au samedi, de 10h à 19h, 30 rue Beaubourg, 75003, Paris.

La Gb agency présentera à partir de samedi le photographe expérimental arabe Hassan Sharif. S’appuyant sur l’objet lui-même, qu’il perçoit comme la base d’une nouvelle construction, il a mis en place une approche systématique de son environnement, et présentera dans l’exposition des Semi-System Drawings, basés sur de simples règles qui lui sont propres. Mais il a aussi étendu le champ de son activité artistique à la performance, dans laquelle l’influence de Duchamp et de Fluxus sont très importantes. Du mardi au samedi, de 10h à 13h et de 14h à 19h, 18 rue des Quatre Fils, 75003, Paris.

A l’occasion du Mois de la photo, la galerie Anne Barrault présentera à partir de samedi une exposition de photographies de Manuela Marquès. Réalisées à Sao Paulo entre 2010 et 2011, ces photographies s’articulent autour de la « tentative de rendre compte en quelques points visuels de la ville et mégapole de Sao Paulo », une « tentative d’infiltration entre les deux pôles du visible et du caché ». « Ce qui crée le doute est le moteur de mon travail, c’est là où je pense être au plus près de ce que l’on nomme « réel » » (extraits de l’entretien de Manuela Marques et Jacinto Lageira, publié par la Fondation Ricard). Du mardi au vendredi, de 13h à 19h, le samedi de 11h à 19h, 22 rue Saint-Claude, 75003, Paris.

Visuel : Capture d’écran : http://www.kehindewiley.com/Kalkidan_Mashasha.html

Festival International de la Roche sur Yon : Palmarès
Bharati – Il était une fois l’Inde…
Charlotte Bonnasse

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *