Arts

Les vernissages de la semaine du 24 au 29 mai

Les vernissages de la semaine du 24 au 29 mai

23 mai 2012 | PAR Francois Colombi

Cette semaine la qualité prime sur la quantité et c’est tant mieux. A retenir donc le photographe américain Taryn Simon et le français Moussa Sarr  tous deux présents rue Saintonge dans le 3e arrondissement.

 

Jeudi

Mitzi Perderson
Mitzi Perderson connue pour ses installations et ses sculptures présente son exposition à la galerie Schleicher+Lange.

Galerie Schleicher+Lange 12, rue de Picardie, 75003 Paris
Du 25 mai au 30 juin
Vernissage le jeudi 24 mai de 18 à21h

Taryn Simon A Living Man Declared Dead and Other Chapters
Le photographe américain présente pour la première fois en France et à la galerie Almine Rech son dernier travail fruit de quatre années de voyages à travers le monde. Il a choisi de photographier les victimes et les sans voix…Taryn Simon présente ainsi le survivants du conflit en Bosnie, les paysans dépossédés de leur terre en Inde, les lapins de laboratoires et les femmes combattantes…

Galerie Almine Rech 19 rue de Saintonge, 75003 Paris
Du 25 mai au 28 juillet
Vernissage le jeudi 24 mai

 

Vendredi

Karl Holmqvist, Oscar Tuazon Shaman/Showman
La galerie Chantal Crousel est heureuse de présenter l’exposition de Shaman/Showman.

Galerie Chantal Crousel 11F, rue Léon Jouhaux, 75010 Paris
Du 25 mai au 27juillet
Vernissage le vendredi 25 mai

 

Samedi

Moussa Sarr, J’accuse
Vidéo-performeur, acteur et sujet principal de ses œuvres, Moussa Sarr décrit son travail comme des fables sans morale, dont lui-même ne connaît la fin. Toujours ambiguë, il préfère la laisser aux spectateurs…

Galerie Martine Thibault de la Châtre 4, rue de Saintonge, 75003 Paris
Du 26 mai au 23 juin
Vernissage le 26 mai

 

Mardi

Mathieu Matégot
Jousse entreprise rend hommage au précurseur incontestable du design contemporain décédé en 2001 : Mathieu Matégot. En France dans les années 1940 il se fit connaître en introduisant l’esthétisme dans des objets du quotidien. Il utilisa pour cela le rotin et le métal qu’il découvrit pendant sa captivité en Allemagne pendant la guerre. Son empreinte a marqué le style français de la période féconde des trente glorieuses.

Galerie Jousse entreprise 18, rue de Seine, 75006 Paris
Du 30 mai au 30 juin
Vernissage le mardi 29 juin

 

Visuel © : Taryn Simon

Cet été, l’espadrille revient à la mode
La mort en Douce, le polar virtuose de la compétition avec un Brad Pitt au sommet de sa forme
Francois Colombi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *