Galerie
Agenda des vernissages de la semaine du 20 janvier

Agenda des vernissages de la semaine du 20 janvier

20 janvier 2022 | PAR Yohan Haddad

Chaque semaine, la rédaction vous propose une sélection de vernissages d’exposition mettant à l’honneur différentes galeries… À vos agendas !

Patrick Faigenbaum : Photographies 1974-2020 – Galerie Nathalie Obadia – Depuis le 18 janvier

Après une grande exposition qui lui a été consacrée au Josef Albers Museum Quadrat Bottrop en Allemagne, la Galerie Obadia présente une importante collection de l’oeuvre de Patrick Faigenbaum. Entre peinture et photographie, l’artiste fait du portrait sa spécialité afin de représenter les traits de l’être humain dans sa forme la plus sincère. Au cours des années, il s’intéressera également aux représentations photographiques des villes et des villages du monde entier, avec un travail unique en son genre qui ne finit pas d’inspirer.

Plus d’informations ici.

Le Turk : La Fabrique aux Merveilles – Appart Renoma – Jeudi 20 janvier

En collaboration avec l’IESA Arts&Culture, l’Appart Renoma propose une exposition consacrée à l’artiste-photographe Le Turk. Au coeur d’un univers romantique, l’artiste y conçoit lui-même ses décors, au sein desquels il y expose une galerie de mannequins ainsi qu’une série de photographies hautes en couleurs. Cette exposition immersive plonge le visiteur dans son univers burlesque.

Plus d’informations ici.

Nick Brandt : The Day May Break – Galerie Polka – Jeudi 20 janvier

Cette exposition photographique de l’artiste Nick Brandt prend la suite de ses précédents travaux afin d’y évoquer les désastres climatiques de la planète. Réalisés au Kenya et au Zimbabwe au cours de l’année 2020, ses oeuvres évoquent les ravages du réchauffement climatique, aussi bien sur les animaux que sur les humains, à travers une galerie d’oeuvres dévoilant la détresse des êtres.

Plus d’informations ici.

Ugo Schiavi – Double V Gallery – Samedi 22 janvier

Intitulé « Le Sang de la Méduse », cette exposition du sculpteur Ugo Schiavi présente plusieurs fragments d’êtres « hybrides ». Ses oeuvres sont le fruit d’un travail assidu de plusieurs années, où l’artiste compose des chimères formées d’objets et de matériaux composites. Son travail évoque aussi bien l’ère archéologique que la pollution industrielle, à travers une série de sculptures graphiques dont lui seul à le secret.

Plus d’informations ici.

Exposition Raymond Depardon – Kamel Daoud – Son Oeil dans ma Main – Institut du Monde Arabe – Lundi 7 février

Au coeur de salles évoquant les couleurs de la Méditerranée, l’Institut du Monde Arabe consacre une exposition-fleuve aux photographies de Raymond Depardon sur le pays Algérien. L’artiste découvre ce pays au début des années 1960, y réalisant plusieurs reportages photographiques. Pourtant, ce n’est que 60 années plus tard que Depardon rencontre Kamel Daoud, journaliste, avec qui il va façonner un ouvrage d’envergure sur cette série. Cette exposition consacre ses travaux aux côtés de nombreux grands textes, pour un mélange habile entre photographie et littérature, dans l’esprit artistique de Raymond Depardon.

Plus d’informations ici.

L’ « Opération Ronde de nuit » se poursuit au Rijksmuseum d’Amsterdam
Comprendre le fonctionnement d’un virus à l’aide d’une BD
Yohan Haddad

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture