Expos
« Faisons de l’inconnu un allié » : Lafayette Anticipation présente 12 artistes à suivre

« Faisons de l’inconnu un allié » : Lafayette Anticipation présente 12 artistes à suivre

17 octobre 2016 | PAR Yaël Hirsch

Comme chaque année pendant la FIAC, la Fondation d’entreprise des Galeries Lafayette « anticipe » le profil du lieu d’exposition qu’elle va ouvrir. Après la maquette architecturale de Rem Koolhaas et son agence OMA dans un « hub » l’an dernier (lire notre article), c’est in situ, dans les murs qui vont être réhabilités que Lafayette Anticipation a présenté 14 artistes internationaux que la Fondation a soutenus, et qui sont souvent trop peu vus en France : Camille Blatrix, Tyler Coburn, Mimosa Echard, Simon Fujiwara, Yngve Holen, Oliver Laric, Lucy McKenzie, Perks And Mini (P.A.M.), Mary Ping, Studio Brynjar & Veronika, Valerie Snobeck, Cally Spooner, Rayyane Tabet, Anicka Yi sont des artistes à découvrir jusqu’au 23 octobre de 11h à 22h à l’Ancien magasin Weber Métaux 16 rue Debelleyme, 75003 Paris.

[rating=5]

Au rez-de chaussée notamment, certaines œuvres comme les hublots de Veronika Cally Spooner, les laveuses de sol de Camille Blatrix ou l’éphéméride de Anicka Yi semblent se fondre dans l’esprit de chantier du lieu.

A contrario, l’installation longiligne et monumentale de Rayyane Tabet divise la mémoire et l’histoire d’un tapis en 26 parties qui volent sous le plexiglas, les références design un peu dada de Lucy Mckenzie se référent singulièrement à l’Histoire de l’architecture et à l’étage, le salon et le magazine de Perks and Mini s’accompagnent d’un film et de poufs colorés et animés qui contrastent avec la blancheur des murs et la froideur du béton. De même, les installations de Mimosa Echard « incluent » toute une série de morceaux de quotidien et génèrent la mythique énergie de William Reich : l’organon. Absolument époustouflant de beauté et en deux partie, le « New Pompidou » un peu borgesien de Simon Fujiwara part de la rumeur d’un avatar du célèbre musée et le transcende à grands renfort de roses au plafond et de film.

Enfin, l’artisanat et l’industrie sont au coeur du travail des artistes soutenus par la Fondation d’entreprise des Galeries Lafayette, avec les démontages minutieux de montres de Valerie Sobeck, la voiture de luxe tranchée comme une cakes de Yngve Holen et le réflexion sur la minutie du travail du cuir dans la production de sacs à main de l’installation « slow ans steady wins the race » par Mary Ping.

L’ensemble est esthétique, à la fois cohérent et surprenant, enthousiasmant et plein d’énergie. L’on découvre vraiment des artistes peu vus en France avec Lafayette Anticipation et la rue Debelleyme est déjà un passage obligé de cette semaine de FIAC qui va s’ouvrir.

« Faisons de l’inconnu un allié », Ancien magasin Weber Métaux, 16 rue Debelleyme, 75003 Paris, ouvert tous les jours du 11 au 23 octobre, de 11h à 22h.

visuels : YH

Infos pratiques

Quand la pluie sur les planches convoque la pluie dans les coeurs
« Toute Première fois » : 40 artistes présentent leur oeuvre inaugurale au 22 Visconti
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *