Expos

FALBALAS, PORTRAITS ET MODE AU FÉMININ ENTRE 1850 ET 1930

FALBALAS, PORTRAITS ET MODE AU FÉMININ ENTRE 1850 ET 1930

17 octobre 2017 | PAR La Rédaction

Le Musée d’Art de Toulon en partenariat avec la villa Rosemaine (Centre d’étude et de diffusion du patrimoine textile) présente, du 14 octobre 2017 au 4 février 2018, « Falbalas. Portraits et mode au féminin entre 1850 et 1930 », une exposition associant mode et peinture.

Confronter le portrait et la mode à une époque donnée (de 1850 à 1930), c’est montrer avec quelle fidélité les peintres s‘attachèrent à la représentation du vêtement. Au-delà de la physionomie des modèles, les détails vestimentaires apportent un regard sur les modes du temps. Soucieux d’être les témoins de la vie contemporaine, les artistes mondains privilégient donc la représentation de la femme en ses atours.

Au total, une trentaine de tableaux est mise en regard avec une trentaine de toilettes : robes de dîner, de bal, de théâtre, mais aussi de tenues de voyage et d’intérieur. La diversité et la complexité des tissus employés (dentelle, velours, crêpes de soie, etc.) révèlent toute leur préciosité. Ces pièces de collection rares, proviennent d’ateliers de couture de renommée tels que Worth, Paul Poiret ou Mariano Fortuny. Les toilettes sont accompagnées d’accessoires, indispensables compléments des robes et tout aussi révélateurs des changements et évolutions de la mode : chapeaux, ombrelles, éventails, gants…

Cette exposition est donc une occasion rare d’observer les matières, les coupes et l’architecture qui ont structuré la silhouette féminine et son évolution dans la mode. Dela femme « ornée » à la femme libérée : 80 ans d’élégance défilent sous nos yeux.

MUSÉE D’ART

113, Bd. Leclerc – 83 000 Toulon – Tél. : 04 94 36 81 05

www.toulon.fr – [email protected]

Ouvert du mardi au dimanche de 12 h à 18 h / Fermé le lundi et les jours fériés

Entrée Libre

Visuels :

1- Robe de ville à crinoline en taffetas façonné changeant vert d’eau, noir et turquoise France, Circa 1855 Coll. Villa Rosemaine © Gilles Martin-Raget

2-Robe du soir en mousseline et crêpe de soie noir brodé Haute Couture /Griffe Madeleine Vionnet France, Paris, Circa 1930/1934 Coll. Villa Rosemaine © Gilles Martin-Raget

3-Raphaël COLLIN, Portrait de Mademoiselle Rossolin, Huile sur toile, 1889, 148 x 96,5 cm, Musée d’Art, Toulon, (inv. 979.9.166)© Aleksander Rabczuk

4-Marie RIGNOT, Portrait de Madame Daniel S. Huile sur toile, 1885, 245,8 x 145,6 cm Musée d’Art, Toulon, (inv. 996.3.11) © Aleksander Rabczuk

[Article Partenaire]

Denis le Bas, programmateur de Jazz sous les pommiers reçoit une victoire du Jazz
La carte blanche, végétale et monumentale de Jayashree Chakravarty au Musée Guimet
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *