Arts
<em data-lazy-src=

Cityscapes : du carton recyclé comme expression artistique

29 mars 2013 | PAR Marie Boëda

Olivier Catté, artiste plasticien, expose sa dernière série d’oeuvres à la galerie Lazarew en plein coeur du Marais, du 28 mars au 11 mai.

Ambiance conviviale dans la galerie, une quinzaine d’oeuvres est exposée mais il en reste encore et les deux galeristes, passionnés, s’empressent de nous en montrer d’autres. Olivier Catté manie du carton. Recyclé, trouvé dans la rue, n’importe où en fait. Il a vécu à New York pendant 10 ans et commence son art dans la rue, les squats. Inspiré par cette ville, sa grandeur, ses buildings, ses contrastes, il représente la ville à sa façon en lacérant, grattant, déchirant du carton. Deux expositions, « NY Cartons » en 2011 et « Interface » en 2012 dévoilaient au public ses cités imaginaires. La dernière, »Cityscapes«  laisse des impressions diverses. Parfois écrasants, les buildings révèlent des rues géométriques sombres contrastant avec leurs toits qui semblent accueillir la chaleur du soleil. Pour cette série, Olivier Catté change d’angle pour cerner la ville vue de haut, une plongée au coeur de la ville.

New York, c’est vu et revu… Mais avec des matériaux comme du carton, c’est nouveau ! Et c’est réussi. Léger et rigide à la fois, le carton de récupération allie la puissance et la pauvreté. Moyen pour les plus démunis de se faire un abris, l’artiste le perçoit comme un « rebut de la société de consommation, maison de fortune pour les plus pauvres, c’est un symbole omniprésent de l’absurdité des sociétés modernes« . Une société de consommation dans laquelle on achète toujours plus pour jeter ensuite. Un gâchis incroyable si on en croit les tableaux d’Olivier Catté. Recyclage et ingéniosité vont de paire avec une esthétique surprenante qui se repose sur les jeux de lumières dans les méandres labyrinthiques des rues de New York. Effets de zooms bien dosés, les perspectives de la ville ressortent particulièrement dans cette série et nous invite à interpréter toujours un peu plus.

Soirée « Bourreaux d’enfants » au Théâtre de l’Aquarium chapitre 1
Gagnez 10×2 places pour le Prix des Boîtes le 5 avril à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Marie Boëda

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture