Actu
« Sens critique » sans complexe

« Sens critique » sans complexe

27 novembre 2013 | PAR Pauline Benoist

Sur son site « sens critique », un internaute belge a eu l’idée de répertorier plus de 100 films et documentaires à visionner légalement et gratuitement. Mais parmi les 139 films de la liste, on y trouve des films révisionnistes et des documentaires négationnistes en libre accès. Malgré les commentaires des internautes, assez choqués par la liste, le créateur du site ne réagit pas. Un administrateur lié à des idéologies d’extrême droite ou une belle et généreuse initiative, bien que maladroite ?

Sous ses airs de bon plan…

Sur le site « sens critique », il y a plus de 100 documentaires en accès libre. De prime abord l’initiative semble intéressante. Cette idée est celle d’un geek qui voulait recenser tous les documentaires accessibles sur archive.org, Vimeo, Youtube, etc. Les choix sont variés : vous trouverez Une contre-histoire de l’internet, de Sylvain Bergère, ou Coca-cola et sa formule secrète de Romain Icard, ou encore le fameux Fahrenheit 9/11 de Michael Moore.

Quand internet diffuse et banalise des documentaires réformistes.

Le répertoire contient des documentaires qui s’approchent des caniveaux de la pensée. Il y a au moins 4 documentaires qui promeuvent le révisionnisme, notamment en page 5, sans mise en contexte, sans avertissement d’aucune sorte.

Des documentaires conspirationnistes comme Une demi-heure pour découvrir le révisionnisme ou les films des antisémites Vincent Reynouard, Dieudonné et Robert Faurisson. Des œuvres qui font l’apologie de la haine raciale et qui exaspèrent les internautes, si l’on observe les réactions postées sur le site. Blue Rider, excédé, a déclaré : « À croire que cette liste de 100 documentaires où le fantaisiste côtoie du sérieux est faite pour noyer certaines causes justes au milieu d’autres débiles… in fine de la contre-information, ou du travail bâclé ? »

Le créateur se défend et dit avoir pour seul but de recenser les liens qui proposent des documentaires gratuits. Il n’a rien filtré, laissant aux visiteurs le choix de regarder. Tous les films de la liste « ne sont pas parfaits, mais chacun a le droit de regarder et de se forger une opinion. Si je poste ces liens, c’est justement pour que les gens puissent critiquer ces films, argument après argument, avec acuité et clairvoyance », explique le générateur sous le pseudo Gowan2. « Le contenu sera jugé par chacun, nous sommes encore libres et dotés d’un esprit critique, utilisons-le. »

FAUX – Il y a une loi qui encadre l’apologie du négationnisme, plus exactement qui l’interdit :  la Loi Gayssot. Cette loi oblige à mettre au moins un avertissement et à ôter les posts, faute de quoi vous êtes passible de délit de contestation de crime contre l’humanité (45.000 euros d’amende, un an d’emprisonnement).

Il suffirait pourtant qu’il mette un avertissement pour se désengager des propos tenus dans ces documentaires. Gowan ne réagit pas, il poste ces liens sans avertissement ni prise de responsabilité en son nom propre. Nous ne sommes pas tous en mesure de « nous faire une opinion ». Non, il y a des adolescents, les personnes non informées, fragiles, qui peuvent croire aveuglément tout ce qu’on leur dit sous le pouvoir de l’image. Prudence, donc, ne vous jetez pas dans un visionnage à l’aveugle. Ces films sont de dangereuses propagandes, les titres concernant les génocides font craindre le pire révisionnisme.

Visuel :  © logo  du site

Tempête dans le monde de la danse : les femmes au cœur d’une polémique
« L’Art de l’Illusion », un livre à voir et à revoir
Pauline Benoist

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *