Politique culturelle
Réserver son taxi via Uber… ou presque

Réserver son taxi via Uber… ou presque

22 janvier 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La dépêche AFP qui a suivi la conférence de presse donnée par Uber France hier a fait le buzz : Uber s’ouvre aux Taxis. Dans le détail, les choses ne sont pas si limpides.

Cité par l’AFP, Uber déclare en fait que l’idée est de « permettre aux taxis d’être réservés sur une plateforme de VTC, en tant que VTC, en conduisant une voiture qui ne serait pas un taxi ».

Donc, les chauffeurs de taxi pourraient s’octroyer des extras ou changer de travail de la sorte. Pas de révolution donc, il ne sera toujours pas possible de payer son taxi par carte bleue ou de le voir se garer devant chez vous sans faire tourner le compteur.

Cette annonce intervient dans l’actualité. A la suite du conflit qui a opposé Uber et les Taxis, une décision du Conseil constitutionnel du 15 janvier 2016 a estimé qu’un chauffeur de taxi pouvait aussi être conducteur de VTC.

Va et poste une sentinelle : le retour de Harper Lee
[Critique] « Merci Patron » ou Michael Moore chez les Chtis
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture