Politique culturelle
Les intermittents du spectacle déposent un préavis de grève pour le 1er octobre

Les intermittents du spectacle déposent un préavis de grève pour le 1er octobre

17 septembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Doit-on voir ici une relance de la lutte des Intermittents contre la reforme, en application, de l’assurance chômage. La CGT spectacle appelle à une journée « d’action, de grève et de manifestations » le 1er octobre.

Depuis le 4 juin, les intermittents du spectacle sont en grève, dans un premier temps pour empêcher la réforme de l’assurance chômage qui vient paupériser leur statut en imposant des jours de carence avant paiement et en ne revenant pas sur le ratio nombre d’heures/temps de travail nécessaire à obtenir le statut d’intermittent. Dans un second temps, suite au vote de la réforme de l’assurance chômage et au réaménagement de la modification de leur statut, l’action de la Coordination des Intermittents et Precaire (CIP) s’est tournée vers de la vigilance. La mesure la plus dure de cette reforme a été suspendue puisque c’est l’Etat qui supplée au délais de carence.

Actuellement, la réforme du statut des intermittents est chantier. Pour la repenser, le Premier Ministre à demandé à Hortense Archambault (directrice du Festival d’Avignon entre 2004 et 2013), Jean-Denis Combrexelle (fraîchement débarqué de son poste de directeur général du travail), Jean-Pierre Gille (médiateur dans ce conflit) de « réfléchir à une nouvelle donne pour l’intermittence »

La Coordination des Intermittents demandait une mise à plat de la reforme, ce qu’elle n’a pas obtenu. Et justement, la commission doit reprendre ses travaux, suspendus pendant l’été, le 18 septembre avant une réunion en plénière le 2 octobre.

Ce que veut la Coordination des Intermittents et précaire est une mise à plat totale de la réforme, ce qu’il n’obtiendront pas. Doit-on s’attendre à un été indien de grève ? Le printemps des comédiens n’a pas eu lieu, Avignon a été amputé de 12 représentations dans une ambiance délétère. A Paris, le spectacle le plus attendu du 1er octobre est L’Idiot de Vincent Macaigne au Théâtre de la Ville. Le lieu avait lourdement subi les grèves en juin, voyant, sous la colère des spectateurs, une représentation de Palermo Palermo être annulée.

Consulter le Dossier « Grève des Intermittents » de la Rédaction

Visuel : ©CIP-IDF

Vive les marié(e)s!
Valérie Toranian, elle s’en va
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “Les intermittents du spectacle déposent un préavis de grève pour le 1er octobre”

Commentaire(s)

  • sara

    ce n’est ni raisonnable et ni intelligent d’empêcher les comédiens = intermittents de travailler;
    mieux vaut empêcher ceux qui ordonnent des changements sur vos droits = intermittents;
    travailler est *important* c’est pour vivre;

    septembre 22, 2014 at 23 h 48 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *