Politique culturelle

Le contrat d’édition pour une nouvelle économie numérique du livre a abouti

Le contrat d’édition pour une nouvelle économie numérique du livre a abouti

06 mars 2013 | PAR Marie Pichereau

Au mois de septembre dernier, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, avait exprimé le vœu qu’une solution consensuelle permette aux auteurs et aux éditeurs d’adapter le contrat d’édition à la nouvelle économie numérique du livre.

Au terme de plusieurs mois de négociation, le Conseil permanent des écrivains (CPE) et le Syndicat national de l’édition (SNE) se sont entendus sur les termes d’un accord, qui pose non seulement les principes nouveaux de l’exploitation du livre sous forme numérique, mais modifie également en profondeur plusieurs dispositions essentielles propres au livre imprimé.

Dans un récent communiqué, La ministre de la Culture et de la Communication a salué l’aboutissement positive des ces longues négociations entre auteurs et éditeurs. Le dispositif mis en place apparaît comme étant équilibré entre les deux parties. Le fruit des différentes avancées mutuelles ont encouragé, la capacité des professionnels de l’édition à réussir leur adaptation au nouvel environnement numérique.
Toujours selon le communiqué qui émane du Ministère de la Culture et de la Communication, la Ministre entend tirer les conséquences de cette remarquable avancée en déposant à brève échéance un projet de loi modifiant le code de la propriété intellectuelle. Dans cette perspective, les parties se réuniront sous son égide le 21 mars prochain au ministère de la Culture et de la Communication pour la signature d’un document cadre détaillant l’ensemble des principes sur lesquels elles se sont accordées.

Cet accord est une étape importante dans l’évolution du cadre juridique et économique des industries culturelles. Ce cadre, avait été mis en place dans les années 1980 afin de favoriser la diversité de la création. Celui-ci avait été à ce jour, profondément remis en cause par la révolution numérique. C’est avec la volonté de l’adapter à l’ère numérique que la Ministre a confié à Pierre Lescure la mission de formuler des propositions d’évolution des outils existants, qui doivent être repensés dans le même esprit d’équilibre que celui qui a guidé l’accord sur le contrat d’édition.

Visuels : Capture d’écran publicité Apple, Couverture de Livre.

Les vernissages de la semaine du 6 mars
[Interview] Le Gorafi : « nous sommes la dernière agence de presse totalement indépendante »
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *