Politique culturelle

Hortense Archambault, nouvelle intendante de la MC93 de Bobigny

Hortense Archambault, nouvelle intendante de la MC93 de Bobigny

04 mars 2015 | PAR Christophe Candoni

La scène nationale de Seine-Saint-Denis actuellement fermée pour une longue période de travaux attendait un nouvel intendant pour que sa rénovation soit totale. L’ancienne codirectrice du Festival d’Avignon Hortense Archambault prendra la direction de la MC93 de Bobigny le 1er août prochain.

De 2003 à 2013, avec Vincent Baudriller, Hortense Archambault dirigeait un festival d’Avignon des plus passionnants, faisant de la Cité papale un véritable lieu de discussions, de prises de risques, d’ouverture et d’engagement pour un théâtre contemporain, politique et humain, nourri de questionnements essentiels sur l’état du monde, l’évolution et la diversité esthétiques et dramaturgiques des formes comme des contenus. « Directrice administrative » sur le papier, il ne fait aucun doute qu’il y avait bien deux directeurs artistiques à la tête d’un travail aussi cohérent et ambitieux. Tandis que Vincent Baudriller prenait aussitôt après leur dernière édition avignonnaise les chemins de Vidy-Lausanne pour succéder à René Gonzalez mort en 2012, l’avenir pour Hortense Archambault paraissait plus flou.

Aurélie Filippetti, alors ministre de la Culture, lui assurait pourtant un devenir prometteur. Hortense Archambault a été officieusement annoncée à Nanterre ou au TNS associée à un metteur en scène de premier ordre, puis à la Comédie-Française mais sans jamais rien voir se concrétiser sur le plan artistique et institutionnel. Elle a plutôt participé pendant 6 mois à l’épineuse mission de concertation sur l’intermittence en étant chargée avec le député Jean-Patrick Gille et Jean-Denis Combrexelle de trouver une sortie de crise et proposer les solutions au conflit des artistes et techniciens du spectacle. Son rapport écrit à trois mains a été remis au Premier Ministre en janvier dernier.

La direction d’un théâtre de service public se faisait toujours attendre pour cette femme de talent, discrète mais brillante, qui, à 44 ans, a déjà produit et accompagné les plus grands créateurs français et internationaux, de Ostermeier, à Fabre, en passant par Castellucci, Platel, Marthaler, Warlikowski, Macaigne, Nordey, Nauzyciel, Charmatz sans oublier l’émergence nécessaire de nouveaux artistes.

Sa candidature à la MC93 a été enfin validée à l’unanimité par les élus locaux en début de semaine rapporte Louis Schweitzer, président de l’association de la Maison de la Culture, et en plein accord avec le Ministère de la Culture. Hortense Archambaud se donne pour mission de faire « une grande maison de création habitée en permanence par des équipes artistiques, largement ouverte à l’international, tout en développant résolument une « fabrique des spectateurs », associant étroitement la population de l’agglomération et du département de la Seine-Saint-Denis à la nouvelle aventure artistique qu’elle y développera » rapporte le communiqué annonçant sa nomination.

Ce soir débutera à Montreuil le 10e Standard Idéal ; un festival hors les murs qui s’étendra sur cinq salles de spectacles de Paris et sa banlieue jusqu’en juin. Pour sa dernière édition, Patrick Sommier, directeur exigeant et dynamique de la MC93 depuis 2000, y a convié ses plus fidèles artistes notamment Lev Dodin.

Mabrouck Rachedi, le cœur a ses déraisons…
Gagnez 2×2 places pour le concert de S A Y C E T au Divan du Monde le 10 mars
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III).Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *