Politique culturelle

Fabrice Murgia est le nouveau directeur du Théâtre National

Fabrice Murgia est le nouveau directeur du Théâtre National

24 mai 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Entre Fabrice Murgia et Toute La Culture c’est une amitié qui n’a cessée de grandir. Il créé son premier spectacle en 2009, le magistral Chagrin des ogres, l’année de naissance du journal. C’est dire. Alors, ne cachons pas notre joie de le savoir nommé directeur du National.

La Conseil d’administration du Théâtre National, situé à Bruxelles, vient donc de nommer Fabrice Murgia. Le metteur en scène prolifique de 32 ans ne cesse jamais de créer ! »ça a vraiment démarré en 2010 depuis j’ai fait six spectacles, en deux ans et demi ».

Murgia est un génie de la mise en scène, de ceux qui créent des images qui viennent se graver dans la mémoire pour toujours. On se souvient de cette mariée morbide qui tournait en rond dans le Chagrin. C’était au Off d’Avignon et déjà il y avait cette idée claire que le gamin était à suivre. Depuis, côté Avignon il est passé du côté du Festival « In » avec l’excellent et très graphique Notre peur de n’être . Il y a deux ans, il a reçu un Lion d’argent à Venise. L’institution est désormais sa maison et cela n’est pas une surprise de le voir nommé au National

En interview pour la Libre Belgique il a déclaré dans le verbe qui le caractérise : « Je veux inviter des compagnies au National, j’étudierai les possibilités et les projets. C’est fini le temps des directeurs d’institutions tout puissants. Je ferai encore au National, une création par an, moins qu’aujourd’hui mais je garde ma compagnie Artara qui ne reçoit d’ailleurs qu’une petite subvention de 120000 euros par an et qui ne me paie pas. »

Visuel : ©Fabrice Murgia

Fica no singelo : l’évidence de la danse traditionnelle selon Clara Andermatt
Ben Harper: « Je ne vivrais jamais dans l’Amérique de Donald Trump »
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *