Musique
Angers revisite son patrimoine en musique avec « Angers pousse le son »

Angers revisite son patrimoine en musique avec « Angers pousse le son »

25 novembre 2020 | PAR La Rédaction

Angers pousse le son a su adapter son format à la crise sanitaire. Ce festival s’est ainsi changé en série musicale qui sera diffusée du 25/11/2020 au 10/12/2020 sur France 3 Pays de la Loire, les réseaux sociaux de la ville d’Angers et sur le site.

Par Sophie Benard

« Angers pousse le son », Jouir de la musique et des lieux – même en distanciel

Trois joyaux architecturaux de la ville se sont, pour l’occasion, changés en lieux d’enregistrement. ‘Angers pousse son’ n’est plus alors seulement l’occasion de se délecter d’une exceptionnelle programmation, aussi exigeante que variée, mais aussi de découvrir un patrimoine d’une rare richesse, et d’entendre la façon dont l’acoustique se modifie selon les lieux, entre les pierres ou sous le verre.

La chapelle Saint-Jean habitée par le violoncelle, la guitare et l’accordéon

L’ancien hôpital Saint-Jean est un complexe hospitalier du Moyen-Âge, remarquablement conservé. Attenante à la grande ‘salle des malades’ de l’hôpital se dresse la chapelle Saint-Jean dont le plan date du XIIe siècle. Le guitariste Thibaut Garcia et l’accordéoniste Félicien Brut y ont accordé leurs deux instruments – à regarder le 28/11 à 19h sur la page Facebook ‘Angers pousse le son’. Et dès le 29/11 à 17h, la prestation de la violoncelliste Elissa Cassini sera aussi disponible. L’occasion d’envoyer, même de loin, une pensée aux patients, mendiants et orphelins qui ont reçu les sacrements dans cette chapelle avant leur admission à l’hôpital.

Le cloître du Musée Jean Lurçat et les chanteuses Rosemary Standley et Dom La Nena

Au cœur de l’ancien hôpital Saint-Jean, son cloître, qui a accueilli Rosemary Standley et Dom La Nena et leurs reprises de Leonard Cohen, Bob Dylan et Jacques Brel. L’enregistrement sera diffusé sur France 3 Pays de la Loire le 25/11 à 00h15 et sur la page Facebook du festival le 26/11 à 19h.

La galerie d’Angers et la voix d’Ysé Sauvage

La chapelle abbatiale Toussaint fut bâtie au XIIIe siècle par les chanoines de Saint-Augustin. Rénovée deux siècles plus tard par Pierre Prunet, l’édifice est aujourd’hui formé d’un étonnant mélange de matériaux d’époque – ardoise, schiste ardoisier, tuffeau – et de matériaux contemporains – bois, béton, verre. Sa verrière confère à la galerie d’Angers et aux statues qui y sont exposées une exceptionnelle luminosité. Cet édifice hétérogène a accueilli la chanteuse Ysé Sauvage et sa pop-folk rafraichissante – la performance est à retrouver le 9/12 à 19h sur la page Facebook ‘Angers pousse le son’.

L’Abbaye du Ronceray bercée de piano et de violoncelle

Ce bâtiment d’architecture romane abrite depuis le XIXe siècle l’école des Arts et Métiers d’Angers, et accueille à présent des expositions régulières d’art contemporain. Il sera possible d’y écouter le pianiste Simon Graichy le 5/12 , et dès le lendemain, la violoncelliste Astrig Siranossian y fera alterner les suites de Bach et des chants arméniens traditionnels. Ces performances seront respectivement disponibles le 5/12 à 19h et le 6/12 à 17h sur la page Facebook du festival. Yael Naim et l’ensemble ZENE s’y produiront quant à eux le 9/12 à 23h30 sur France 3 Pays de la Loire, et le 10 décembre à 19h sur Facebook.

visuel : affiche de spectacle

L’Oxford Dictionary : Covid-19, WHF, BLM, Cancel culture et QAnon pour résumer 2020
Nominations des Grammy Awards : Beyoncé en tête
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture