Actu
Newsha Tavakolian gagne son bras de fer contre Carmignac

Newsha Tavakolian gagne son bras de fer contre Carmignac

02 octobre 2014 | PAR Fanny Bernardon

Alors que la Fondation Carmignac avait décerné à Newsha Tavakolian son prix Gestion du photojournalisme, la jeune photographe avait refusé la récompense. Elle avait en effet préféré se retirer en raison des exigences d’un riche mécène capricieux. 

Aujourd’hui, grâce au caractère franc et à l’insoumission qui la caractérisent, Newsha Tavakolian est parvenue à récupérer le prix qui lui était dû tout en faisant renoncer Edouard Carmignac à ses réclamations.

Nous vous parlions déjà il y a quelques jours du point de discorde qui opposait Mr Carmignac et Newsha Tavakolian. Le mécène souhaitait revoir la scénographie pensée par la lauréate et renommer l’exposition de façon à attirer et émouvoir le public. Il s’était confronté aux réticences de celle-ci qui avait alors décliné le prix. La Fondation Carmignac a pour habitude de se féliciter de son soutien, de sa défense des droits de l’homme et de la liberté d’expression. Pourtant, ladite liberté ne semblait pas avoir cours dans les couloirs mêmes de la Fondation Carmignac.

Newsha Tavakolian qui n’est pas plus effrayée par le riche financier que par la censure appliquée dans son pays natal, a réussi à faire plier son mécène. Elle est donc de nouveau la lauréate du prix Carmignac Gestion du Photojournalisme, touchera la somme de 50 000 euros et publiera un livre de son exposition. Le jury a été de nouveau convoqué, en présence d’Edouard Carmignac qui malgré son caractère volcanique et autoritaire a dû céder. Newsha Tavakolian qui remercie aujourd’hui sur les réseaux sociaux ceux qui l’ont défendu, se réjouit que la liberté ne soit pas resté qu’un « slogan ». A nous d’ouvrir l’oeil désormais, elle exposera bientôt à Paris.

 

Visuel à la Une et visuels : @Capture d’écran Instagram de Newsha Tavakolian

 

Message personnel 2.0 : Edito
[Francophonies] « Kok batay » : un conte au souffle puissant
Fanny Bernardon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture