Medias
Message personnel 2.0 : Edito

Message personnel 2.0 : Edito

02 octobre 2014 | PAR Yaël Hirsch

C’est désormais la coutume, on est tenu de se tenir au courant du fil info sur les réseaux sociaux les plus fréquentés car c’est là qu’on découvre la naissance du bébé d’un ami, avec photo de l’être à h+3 à l’appui. Et c’est encore ici qu’on apprend numériquement le décès d’un parent d’un proche.

Dans les deux cas « c’est fini », comme « Gertrude a ses dix doigts », on est bien sur sommé de « liker » et même de commenter, en signe d’intérêt pour l’autre, l’ami, le follower ou le contact. Et paradoxalement, quand c’est une star qui meurt, chaque avatar réagit comme s’il avait perdu un ami très cher.

Comment des messages si personnels, d’habitude transmis de proche en proche en sont venus à se montrer si publiquement?

Outre une défense en bonne et due forme de cette section médiatique indispensable qu’est la chronique nécrologique, ce sont les nouveaux usages de l’annonce de vie et de mort que nous voulons interroger. Toujours, selon notre marque de fabrique en faisant travailler les diverses disciplines des arts et des sciences humaines.

Bonne lecture, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos réflexions, nous nous surprendrons à avoir vu le monde évoluer ensemble.

[La recette de Claude] Gâteau aux noix
Newsha Tavakolian gagne son bras de fer contre Carmignac
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture