Medias

Béatrice Dalle considère que l’écologie n’est pas à la portée de tous

Béatrice Dalle considère que l’écologie n’est pas à la portée de tous

30 janvier 2019 | PAR Lou Baudillon

Interviewée dans l’émission Stupéfiant sur le thème de la révolte, Béatrice Dalle revient sur le mouvement des Gilets jaunes et sur la transition écologique qu’elle estime difficile pour beaucoup de gens qui « n’ont pas les moyens d’être écolo ».

 

Revenant sur le thème de la Révolte, le magazine culturel hebdomadaire de France 2, Stupéfiant! a choisit comme à son habitude de faire un entretien avec une personnalité. Lundi, c’est Béatrice Dalle qu’interrogeait Léa Salamé. Habituée aux frasques, l’actrice est revenue sur son engagement auprès du mouvement des Gilets jaunes mais aussi sur la question de l’écologie qu’elle affirme ne pas être à la portée de tous. Très engagée et s’estimant « toujours révoltée et toujours indignée », Béatrice Dalle est questionnée sur ce qui concerne la « déconnexion » dont sont accusées beaucoup de personnalités dans le cinéma : « chacun fait ce qu’il veut » dit-elle, mais ajoute qu’elle ne se trouve pas légitime en tant qu’actrice pour dire aux gens quoi faire. En référence ici aux combats écologiques que mènent des actrices comme Juliette Binoche ou Marion Cotillard, sa réponse se focalise sur l’affirmation que dans les milieux modestes « la préoccupation première n’est pas l’écologie » et qu’il leur est difficile donc demander aux gens de s’engager dans la transition écologique. Un discours qui semble au premier abord paradoxal voir critique, mais qui pourtant n’est pas dans l’opposition. En témoigne les propos plutôt similaires que tenait Marion Cotillard, invitée sur France Inter en décembre dernier, déplorant le manque de moyens de la part des gouvernements pour aider les citoyens à entrer dans cette transition : «On ne peut pas demander à des gens de changer leurs manières de consommer si on ne les aide pas.»

Béatrice Dalle, qui suscite souvent le débat par son franc-parlé, a t’elle au final un combat si différent de celui que mène Marion Cotillard ou d’autre actrices qui appellent aux changements ? 

 

 

Visuel : ©Logo Stupéfiant 

Le prince travesti de Marivaux : un savant et plaisant mélange des genres
M, infiniment sincère à la Maison de la Radio
Lou Baudillon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *