Actu
Les cadeaux « culture » de la rédaction pour Noël 2016

Les cadeaux « culture » de la rédaction pour Noël 2016

22 décembre 2016 | PAR La Rédaction

Comme chaque année, la rédaction de toute la culture fait un petit bilan du meilleur de ce que chacun et chacune a couvert dans l’année et a envie de faire découvrir à ses proches. Avec parfois beaucoup de diplomatie pour les amis ou les membres de la famille à qui le mot « culture » fait peur; Et comme on ne vit pas complètement dans un monde parfait, pour rétablir l’équilibre, nous avons aussi pensé au cadeau machiavélique pour notre meilleur ennemi….

Yaël
Je crois que mes cadeaux de Noël sont tous un peu nostalgiques et rétros. A mon amoureux, j’offrirais bien quelque chose qui lui permette de se projeter hors du temps. Classique mais pas tout à fait, le livre de Alain-Claude Sulzer Post-Scriptum (Editions Jacqueline Chambon) permet de se projeter à Sil-Maria en 1933 (euh à la réflexion, je ne sais pas si c’est tellement un cadeau, mais étant donné l’actualité très vintage années 1030, autant prendre de la hauteur dans les alpes…. A mon petit frère, je proposerai un voyage dans le New-York des années 1920 avec le Pack Histoire Lego qui orchestre la rencontre des univers lego et des animaux fantastiques dans un jeu pour PS4. A la femme qui s’est occupée de moi quand j’étais petite et m’a bercée de chanson française, j’offre le coffret de l’intégrale Dalida: Les diamants sont éternels. Pour cette vraie fan (et pour moi aussi!) c’est une mine d’or avec non seulement TOUS les CDS de l’amoureuse de Gigi mais aussi des heures d’interview et des livres inédits. En tout 24 cds chez Universal Music. Enfin, à mon pire ennemi, j’offrirai l’accès à un nouveau site sexy et élégant qui donne à entendre des textes littéraires érotiques : Le Verrou. Travailler sur son imaginaire au pire cela l’occupera, au mieux, cela l’amendera.

Amélie

A mon amoureux j’offre du temps pour nous. Une soirée à la Philarmonie.  En janvier  Nan Goldin & The Tiger Lillies, vont offrir une version musicale de la serie photographique The Ballad of Sexual Dependency, et ça s’annonce dark. Le lendemain on décélérera avec une aprés-midi au Spa de la Reserve, avenue Gabriel.

A ma maman j’offre deux places pour qu’elle m’accompagne voir Amas Gourfink qui sera créé le 12 janvier au Théâtre de Gennevelliers dans le cadre de Faits d’Hiver. Une pièce de groupe qui nous apprendra à respirer.

A ma fille j’offre Augustin Pirate des Indes, le jeune public qui est désormais un album illustré superbe et qui en plus sent la cannelle. Carton plein !

A ma pire ennemie, j’offre le catalogue de l’expo Combas, je lui colle la tête dans la violence aux couleurs flamboyante de l’homme détruis, cela la fera réfléchir sur son existence.

Magali Sautreuil alias Filigrine

À Noël, ce qui compte, ce ne sont pas les cadeaux, mais le fait d’être tous réunis. Malgré la distance qui peut nous séparer de nos proches, nous pensons très fort à eux et à ceux qui nous ont quittés.

À mon papa, j’offrirais un nouveau départ, dans un nouveau chez nous plus intime, dans une ville plus dynamique, proche de Paris.

À mes amis « geek », je ferais présent de jeu « geek me quiz » pour mettre à l’épreuve leurs connaissances et surtout me payer une franche rigolade lorsqu’ils devront s’essayer au mime.

À mes autres amis, je leur donnerais un casque audio extra-auriculaire Aftershokz, pour qu’ils puissent ressentir leurs musiques préférées au plus profond d’eux-mêmes.

En ce qui me concerne, j’aimerais recevoir un « retourneur de temps » monté en pendentif, pour pouvoir revenir en arrière, réparer mes bêtises et faire un gros dodo dans les bras de ma chère maman.

Plus réaliste, mais tout aussi alléchant, je m’accorderais un bon mois de vacances au pays du soleil levant.

Olivia

Pour ma maman, l’un des cadeaux sera le guide Mes recettes bonne humeur de Luana Belmondo (Cherche-Midi, 24€) pas forcément pour les photos montrant Jean-Paul Belmondo dévorant des pâtes, mais parce que les recettes de la chroniqueuse de C à vous sont à la fois délicieuses et très simples à réaliser au quotidien. Le plus gros cadeau sera une blouse en soie vintage (boutique géniale 68 boulevard de Port-Royal).

Mon papa, c’est assez rare, fait partie du Club des amis des ours: je vais donc l’emmener visiter l’exposition Espèces d’Ours au Muséum National d’Histoire Naturelle (espèces d’ours.fr, jusqu’au 19 juin 2017). C’est 11€, nous irons peut-être plusieurs fois. On y apprend des trucs de fou sur l’ours (si l’ourse garde son bébé 9 mois dans son ventre, la gestation ne dure que 2 mois, et le bébé ours naît comme une minuscule crevette sans poils, de quelques 100g; l’hiver, l’ours se confectionne un bouchon anal en terre et herbes). Et, parce que les hommes ne sont malheureusement pas des ours, le livre de David Thomson, Les Revenants (Seuil/Les Jours), pour tenter de comprendre le jihadisme.

Pour mon amoureux, toutes sortes de bonnes choses de chez Bellota Bellota (jambon ibérique succulent, figues fourrées au foie gras, chips aux truffes, tarama au yuzu, sardines, bons vins, etc…): voir le site Bellota Bellota.

Pour ma meilleure amie, des bandes dessinées: en vrac, L’Arabe du Futur 3 de Riad Sattouf, le dernier Martin Veyron, Ce qu’il faut de terre à l’homme, le Lucky Luke de Jul, Un bruit étrange et beau de Zep.

Le Grand Musée du Parfum enfin dévoilé à Paris
Le best of des spectacles de 2016
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *