Actu
L’American Ballet Theatre accueille sa première danseuse étoile Afro-Américaine

L’American Ballet Theatre accueille sa première danseuse étoile Afro-Américaine

03 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

Dix-huit ans après Desmond Richardson, seule étoile noire ayant dansé pour l’American Ballet Theatre, Misty Copeland entre elle aussi dans l’histoire. La jeune femme a été promue « principal dancer » (danseuse étoile en français) ce mardi 30 juin. Il s’agit d’une première dans cette célèbre compagnie créée en 1937.

En mars dernier, elle était la première femme Noire-Américaine à danser Le lac des Cygnes sur la scène du Metropolitan Opera House. Deux mois plus tard, mardi 30 juin, Misty Copeland a été promue danseuse étoile du mythique American Ballet Theatre de New York, devenant ainsi la « première Afro-Américaine à accéder à ce titre depuis la création de la compagnie il y a 78 ans » rapporte Le Figaro.

La vidéo de l’annonce de sa promotion par le directeur artistique de la compagnie, Kevin McKenzie, et la réaction de la jeune femme de 32 ans ont été publiés sur son compte Instagram. Applaudissements et messages de soutien, nombreux ont été ceux à la féliciter. La danseuse est très fière de sa victoire car depuis qu’elle a commencé, elle se bat pour trouver sa place en tant que femme noire dans le monde presque exclusivement blanc du ballet. « Ma peur c’est qu’il pourrait se passer encore deux décennies avant qu’une autre femme noire n’atteigne cette place dans une compagnie de ballet d’élite.» explique-t-elle dans son livre Life in motion : an unlikely ballerina (Hardcover, 2014).

Un pari gagné

En décrochant le titre de danseuse étoile à l’American Ballet Theatre, Misty Copeland brise tous les préjugés et montre qu’elle y est arrivée. « J’ai eu des moments de doute, des moments où j’ai voulu tout arrêter, parce que je ne savais pas s’il y avait un avenir pour une afro-américaine qui voulait atteindre ce niveau. En même temps, je voulais montrer que c’était possible. Ce n’est pas moi toute seule qui ai gagné cette place, – je le dis souvent – c’est tous ceux qui m’ont précédé qui m’ont permis d’en arriver là. » a déclaré Misty Copeland mardi lors d’une conférence de presse selon Le Monde.

Parmi ses exemples : Desmond Richardson, le seul danseur étoile noir à avoir dansé pour l’ABT, Arthur Mitchell, premier danseur étoile noir américain pour le New York City Ballet ou encore l’ancienne ballerine noire Raven Wilkinson. Depuis 14 ans, Misty Copeland fait partie de la troupe de l’American Ballet Theatre et y danse depuis presque huit ans. Elle a commencé la danse à 13 ans alors qu’elle vivait dans un motel avec sa mère et cinq frères et soeurs. Certains lui affirmaient que c’était trop tard et qu’elle n’avait pas le bon physique pour accéder à son rêve.

Visuels : © Naim Chidiac Abu Dhabi Festival / couverture officielle de Life in motion signé Misty Copeland / couverture officielle du magazine Time / NYC dance project

Vidéo : © Youtube

[Aix-en-Provence] Les caprices d’Antonio (Canaletto)
Un étrange vaisseau a fait escale à la Villette
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *