Actu

BIS de Nantes : hausse de fréquentation dans un climat de contestation sociale

BIS de Nantes : hausse de fréquentation dans un climat de contestation sociale

26 janvier 2020 | PAR Victoria Okada

La 9e édition de BIS, les Biennales Internationales du spectacle, qui a eu lieu à la Cité des Congrès de Nantes, a confirmé leur position de carrefour professionnel, avec une hausse de fréquentation de 8 % pour le nombre de participants issus de 48 pays (14 602 professionnels du spectacle et acteurs de la vie culturelle présents). Les 449 exposants, soit 25 % de plus que l’édition précédente, ainsi que de nombreux débats, tables rondes, forums, conférences ou encore des ateliers ont témoigné du dynamisme et de la diversité du secteur.

L’un des moments les plus forts de l’événement est sans aucun doute le discours de politique culturelle du ministère de la Culture Franck Reister, le jeudi 23 janvier dans la matinée. Ses propos, précédés par une intervention de revendication des syndicats, ont été chahutés à maintes reprises. Le ministre a annoncé des mesures en faveur du spectacle vivant, tout en qualifiant son ministère « le garant de la liberté de création ». Par exemple, des crédits nouveaux en direction des théâtres en région seront alloués : 4 millions d’euros supplémentaires aux Scènes conventionnées d’intérêt national situées dans des villes de moins de 100 000 habitants ; 1 million supplémentaire à la création de scènes conventionnées « art, enfance et jeunesse » ; et 3 millions d’euros supplémentaires pour un soutien accru aux reprises de spectacles.

Les forums et les ateliers reflètent toujours les tendances du moment, culturelles, sociales, voire sociétales. L’un de ces sujets, l’égalité des chances et celle femmes-hommes, a été traité par plusieurs ateliers. L’un d’eux, « La charte éthique de la réunion des opéras de France (ROF) : une démarche de compliance » a présenté la démarche de compliance pour aboutir à l’établissement de la charte mais les intervenants ont été interrompus par des contestataires du licenciement d’une danseuse du Ballet de l’Opéra de Lyon après un congé maternité.

Espace DD (développement durable), qui fêtait ses 10 ans, avait une très forte présente cette année. L’accent est mis particulièrement sur la question de déchets sur les lieux de festival : gobelet réutilisable, bouteilles d’eau, démarche collective « Drastic on Plastic », catering à base de produits en vrac… La sobriété énergétique, la souffrance au travail dans la culture, la prévention des agressions sexuelles en milieu festif, ou encore « vivre ensemble » faisaient également partie de sujets de table ronde et débat très animés.

Le digital, la data et la gestion à distance avaient une fois de plus une présence importante : les billetteries numériques, les plateformes dédiées à l’exploration du public, la captation de spectacles et leur exploitation à l’ère du numérique, le marketing digital, la valorisation des données publiques pour la communication ciblée…

Pour le secteur de la musique classique, FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés), qui fête 20 ans d’existence, a présenté une étude sur les situations actuelles de leurs adhérents français, portant sur des sujets divers comme création et diversité des programmes, l’engagement citoyen des ensembles (égalité femmes/hommes, écologie), l’emploi, les publics, la diffusion, l’activité phonographie et numérique. Après la présentation des chiffres clés, le sujet de l’export a été abordé afin de réfléchir sur les stratégies des ensembles indépendants à l’international. Des situations de tournée en Chine ont été évoquées de manière détaillée, en mettant l’accent sur la différence de mode de fonctionnement lié à la culture locale et à la politique gouvernementale.

Parmi les spectacles et concerts présentés durant l’événement (30 lieux de la métropole nantaise attirant jusqu’à 600 professionnels), cinq spectacles jeune public présentés sur Scène SACEM à la Cité des Congrès ont remporté un grand succès.

La 10e édition des BIS aura lieu les 19 et 20 janvier 2022.

Photos : Grand débat © Philippe Annesaut ; Espace DD © Delphine Perrin ; vue des stands © Delphine Perrin

Lisette Oropesa : « on chante pour recevoir des applaudissements, pas des récompenses ! » [Interview]
Guts & Les Akaras de Scoville, Le Soleil dans la Nuit
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *