Intra Muros d’Alexis Michalik à la Pépinière.

15 septembre 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Alexis Michalik, après l’aventure du Porteur d’histoire puis l’immense succès d’Edmond a créé Intramuros. Le spectacle, qui a beaucoup tourné et qui a valu à son créateur un Molière revient cette saison au Théâtre de la Pépinière. Représentations de rattrapage.

intramuros-michalik-1

Michalik a rencontré des prisonniers, et a conçu autour de ces rencontres une pièce qui se situe entre les murs, Intra muros. Un décor minimaliste et aux éléments pluriusages, un espace quasi vide sera le lieu autour d’un cours d’art dramatique et d’une création théâtrale qui se veut vertueuse au titre de la morale, de la réinsertion, de la non récidive et au loin au titre de la réparation du monde même, de l’aventure d’un metteur en scène et d’une troupe de détenus d’une maison centrale.

L’histoire vaut pour le génie du récit de Michalik. Fabriqué à la façon des chants d’Homère, l’intrigue se tricote et se capitonne devant nous par touches successives en des trajets circulaires, des flash back et des digressions. Elle nous saisit par une mise en scène chorégraphique qui assure avec virtuosité des effets de bord magiques; et l’on saute d’un espace temps à un autre en un geste, un mouvement.

Richard, le metteur en scène tente de tisser des liens avec les deux détenus venus assister à son cours. Le premier détenu, Kevin, prend la parole et raconte un souvenir d’enfance. Puis lentement par glissement successifs, par l’enroulement de l’ombilic du récit, l’histoire de Richard deviendra l’Épopée d’Alice, jeune travailleuse sociale.

L’histoire vaut pour le talent des comédiens qui alternent les personnages, qui manient la déréalisation magique aussi bien que l’apostrophe joyeuse et drôle du public qui souriant joue le jeu. Jeanne Arènes, Bernard Blancan, Alice de Lenquesaing, Paul Jeanson et  Fayçal Safi sont extra-ordinaires.

La part très belle donnée à l’art du récit et une autre, aussi louable à la performance de la troupe, nous emmènent naviguer dans une épopée qui nous happe, touchante, drôle et parfois joyeusement émouvante. Sauf que l’histoire empile tant de clichés qu’elle nous laisse dans la situation ambiguë et amère de celui qui a trépigné d’enthousiasme devant une magnifique boite cadeau au design prometteur avant de découvrir dans une gène, retour de son enthousiasme, que la boite est vide.

Auteur : Alexis Michalik
Artistes : Jeanne Arènes, Bernard Blancan, Alice de Lenquesaing, Paul Jeanson, Fayçal Safi, le musicien Raphaël Charpentier
Metteur en scène : Alexis Michalik

1H45
La Pépinière Théâtre
7 rue Louis Le Grand
75002 Paris