70 d’heures pour s’aimer quand même d’Isild Le Besco , l’erreur de casting de la Ménagerie de Verre

5 avril 2018 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires


C’est ce qui s’appelle une erreur de casting. Programmer un mauvais spectacle rendu encore plus mauvais par le lieu où il est livré en pâture. Dominique Gilliot montrait il y a encore quelques jours à quel point La Ménagerie de Verre est un lieu fort. Isild Le Besco a proposé un spectacle qui marquera nos mémoires, pour le pire.