Les disques classiques et lyriques du mois de juin 2017 : Grandeur(s)

27 juin 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Comme chaque mois, nous partageons avec vous nos enthousiasmes et nos émotions sur les nouvelles sorties d’albums classiques et lyriques qui nous ont accompagnés dans nos travaux d’écriture et dans les trains sur les routes d’Europe. En juin, le mot d’ordre était à la Grandeur.

yannick-nezet-seguinAprès les avoir donnés en deux soirées au la Philharmonie cette hiver (le live est disponible ici), le Chamber Orchestra of Europe, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, propose chez Deutsche Grammophon un enregistrement live de l’intégrale des cinq symphonies de Felix Mendelssohn. Trop rares, ces 5 symphonies se laissent redécouvrir de la tendresse à la majesté. Et dans la 2e symphonie « Chant de louange », la forme cantate laisse place à un panel de jeunes chanteurs que tous les amateurs de voix suivent en ce moment : Karina Gauvin, Regula Mühlemann mise en avant au Festival de paris et Daniel Behle. Un disque à découvrir d’urgence ! Mendelssohn, Symphonie 1-5, Deutsche Grammophon, 3 Cds, 25 euros. A commander ici.

templetonLe Duo Gallis ressuscite la Sonate pour alto et violoncelle de George Templeton Strong
Nous les avions entendu en live en avril à l’Eglise Saint-Merri (lire notre article). Après une campagne de financement participative réussie, Bertille Arrué et Mathieu Amouroux sortent le premier album de ce qui se dessine comme une vraie collection de redécouvertes d’oeuvres pour violoncelle et alto. A la fois dansante et marquante, leur sonate de l’américaino-suisse de coeur, George Templeton Strong,  nous a accompagnés cette fin de juin avec délices. Duo Gallis, Sonate de CT Strong, Chanteloup Music, 10 euros. A acquérir, ici.

tokhievL’âme russe avec Prokovief et Olga Peretyatko 
Côté grands mouvements de l’âme, à la tête du DSO, le chef d’orchestre russe Tugan Sokhief propose à la tête du Deutsche Symphonic Orchestra un disque Prokofiev où l’on réécoute l’épopée des deux premières symphonies, mais aussi où l’on découvre ou redécouvre en apéritif une suite pour orchestre écrite par le compositeur en 1933 pour le film Lieutenant Kijé d’Alexandre Feinzimmer qui est inspiré la nouvelle de Iouri Tynianov mettant en scène un officier du 18e siècle que l’administration considère, à tort, comme inexistant. Une suite où l’humour, la tragédie et l’apaisement se relaient et se mêlent dans le plus élégant désordre. Prokofiev par le DSO et Tugan Sokhiev, Sony, 20 euros. 

ruian-lightTriomphante dans le rôle de Leila ce printemps dans la mise en scène par Wim Wenders des Pêcheurs de perle de Bizet (direction Barenboim) au Staatsoper de Berlin, la magnifique cantatrice Olga Peretyatko est passée sans transition de son album Rossini à Russian Light. On la retrouve féerique dans du Rimski-Korsakov, du Stravinky, du Glinka et du Rachmaninov. Jusque dans les « vocalises » de ce dernier elle est légère et agile, comme un oiseau sur la branche, tandis que l’Ural Philharmonic Orchestra s’occupe de la charge héroïque avec détermination. Un album à recommander aux amoureux de sa voix. Olga Peretyatko, Russian Light, Sony, 17.90 euros.

Classic and more…
Ce mois-ci, les frontières ont été franchies, avec notamment la rencontre d’Avital et Avital : le premier, Avi est à la Mandoline et d’habitude dans un répertoire baroque, le deuxième, Omer, contrebassiste jazz. La rencontre des deux musiciens israéliens s’est faite sous le signe de la musique orientale avec un album qui fait voyager et danser. C’est vraiment virtuose et en plus l’air de rien, c’est à passer sans retenue à toutes vos fêtes cet été. Il y a même une petite variation aux accents caribéens très « mazal tov » de Anna Maghrebi tout à fait utilisable en cas de Bar-Mitzvah. Avital Meets Avital, Deutsche Grammophon.

murcofDans un genre plus sobre et concentré, après le succès de leur album « Statea », le duo formé par la pianiste classique Vanessa Wagner et l’orfèvre de l’electronica Murcof récidiven, avec un EP de 3 titres  où Philip Glass, Morton Feldman et Arvo Pärt passent le mur du New-Age pour planer encore plus haut. Tout juste géant! Murcof x Vanessa Wagner, Ep02. In Finé. En écoute ici.